Ecoutez Radio Sputnik
    L'entrée de Porton Down

    Porton Down, laboratoire anglais, compte 48.400 animaux tués en 7 ans lors d’expériences

    © AFP 2019 Niklas Halle'n
    International
    URL courte
    29166

    Le laboratoire secret de Porton Down, en Angleterre, a tué 48.400 animaux afin d’effectuer ses expérimentations de 2010 à 2017, a indiqué The Sunday Mirror. Les animaux ont été explosés, gazés et empoisonnés, selon le journal.

    Près de 48.400 animaux, notamment des porcs, des singes et des cochons d'Inde, ont été tués pendant des expérimentations entre 2010 et 2017 au laboratoire secret de Porton Down situé à côté de Salisbury, la ville où Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés, a annoncé le journal britannique The Sunday Mirror.

    Les expérimentations ont été menées dans un établissement gouvernemental de recherche militaire, le Defence Science and Technology Laboratory (DSTL), au sein de Porton Down, précise le journal.

    L'enquête de The Sunday Mirror a révélé que des scientifiques avaient fait exploser, gazé et empoisonné des animaux dans le cadre du programme de recherche sur les armes du ministère de la Défense.

    Le ministère britannique de la Défense soutient cette pratique affirmant que ces études aident les médecins à sauver les vies de militaires britanniques, est-il indiqué.
    Les porcs ont été abattus lors d'expérimentations censées permettre de développer une protection corporelle plus efficace pour les troupes envoyées en Irak et en Afghanistan.

    Cependant, des défenseurs des droits des animaux condamnent les expérimentations. Selon l'association Animal Aid citée par le journal, «exposer délibérément des animaux vivants à des composés, à des explosions simulées et à des agents pathogènes biologiques, […] causer une souffrance extrême et la mort est inacceptable du point de vue de la morale».

    Le laboratoire de Porton Down est devenu célèbre en 2018, après l'empoisonnement de l'ancien officier du GRU russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury. Le laboratoire a effectué des tests pour déterminer quel agent innervant avait été utilisé.

    Les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down avaient reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'origine de l'agent innervant utilisé dans la tentative d'assassinat. Le gouvernement russe a à plusieurs reprises demandé à Londres de lui permettre de participer à cette enquête.

    Lire aussi:

    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Tags:
    expérimentation, médecine, singes, militaires, animaux, porc, Animal Aid Unlimited, Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Porton Down, Salisbury, Afghanistan, Royaume-Uni, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik