Ecoutez Radio Sputnik
    Gavin Williamson holds

    Pourquoi le ministre britannique de la Défense a-t-il été limogé?

    © AP Photo / Karim Kadim
    International
    URL courte
    12343

    Le ministre de la Défense britannique a été limogé, mercredi 1er mai, par Theresa May «après avoir perdu» la confiance de la Première ministre «dans sa capacité à assumer les fonctions de ministre», dans le cadre d'une affaire de fuites d'informations, a annoncé Downing Street.

    La Première ministre britannique, Theresa May, a limogé son ministre de la Défense, Gavin Williamson, en raison de sa perte de confiance en lui à la suite de l'implication de celui-ci dans des fuites d'informations concernant la décision britannique d'autoriser l'équipementier chinois Huawei à participer au réseau 5G, a annoncé Downing Street mercredi 1er mai.

    «La Première ministre a demandé ce soir à Gavin Williamson de quitter le gouvernement, après avoir perdu confiance dans sa capacité à assumer les fonctions de ministre de la Défense et de membre de son cabinet», a-t-on expliqué dans un communiqué.

    Downing street a précisé qu'il s'agissait d'une fuite d'informations révélées lors d'une réunion du Conseil de sécurité nationale.

    «La décision du Premier ministre a été prise après qu'elle a été informée de son comportement [de Gavin Williamson, ndlr] concernant une enquête sur les circonstances de la divulgation non autorisée d'informations provenant d'une réunion du Conseil de sécurité nationale».

    Le communiqué ajoute que Theresa May remerciait «tous les membres du Conseil de sécurité nationale pour leur coopération sans réserve et leur franchise lors de l'enquête» et considérait «l'affaire comme close».

    Gavin Williamson est remplacé par la ministre au Développement international, Penny Mordaunt.

    Le désormais ex-ministre n'a pas tardé à réagir, niant toute complicité dans ces fuites.

    Dans une lettre adressée à la Première ministre, dont il a publié une copie sur Twitter, il «nie énergiquement» avoir un rapport quelconque avec cette histoire et se dit certain qu'une «enquête formelle confirmerait» sa position.

    Il dit également «apprécier l'offre de démission» qu'il ne peut cependant accepter, car cela signifierait que lui et son personnel assument leur part de responsabilité, «ce qui n'est pas le cas».

    En Russie, Gavin Williamson est surtout connu pour ses déclarations scandaleuses et belliqueuses.

    En février dernier, il avait ainsi accusé le Kremlin de se servir de mercenaires pour «commettre des meurtres et ne pas avoir de sang sur les mains» et de «tenter de pousser l'Occident dans une nouvelle course aux armements». Ce qui avait provoqué les sarcasmes du chef de la diplomatie russe, lequel l'avait alors qualifié en retour de «ministre de la Guerre».

    L'année dernière, après que le secrétaire à la Défense eut ordonné à Vladimir Poutine de «partir et se taire», Sergueï Lavrov avait déclaré: «Peut-être manque-t-il d'éducation.»

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Téhéran explique les raisons de sa saisie du pétrolier britannique
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    complicité, communiqué, confiance, fuites, Kremlin, Twitter, Inc, Downing Street, Huawei, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Penny Mordaunt, Gavin Williamson, Theresa May
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik