International
URL courte
32420
S'abonner

Les Européens ne s’aiment plus, a déploré dans une interview accordée au quotidien allemand Handelsblatt Jean-Claude Juncker. Selon lui, il faut se «préoccuper davantage des sensibilités» des autres.

Dans une interview accordée au quotidien allemand Handelsblatt et publiée le 2 mai, le président de la Commission européenne a déclaré que le manque d'amour entre les peuples européens constituait le «principal problème» de l'UE.

«Nous ne nous aimons pas. Nous avons perdu notre libido collective», a-t-il déploré.

Selon lui, cette «libido» existait «cinq, six ans après» la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans le même temps, il estime qu'aujourd'hui il doit être plus facile pour les Européens de «tomber amoureux qu'en 1952».

M.Juncker a également indiqué que les Européens n'en «savent pas assez les uns sur les autres». Il estime que malgré la nécessité d'élaborer des règles communes, il faut se «préoccuper davantage des sensibilités» des autres.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
libido, amour, Union européenne (UE), Jean-Claude Juncker, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook