International
URL courte
131613
S'abonner

La récente flambée de violences entre Israël et Gaza a coûté la vie à un Israélien et à deux Palestiniens depuis samedi, réveillant le spectre d'un nouveau conflit à une dizaine de jours de l’Eurovision, laquelle aura lieu cette année à Tel Aviv.

Depuis samedi 4 mai, plus de 400 roquettes ont été tirées en direction du territoire israélien depuis la bande de Gaza, a annoncé Tsahal, qui affirme en avoir intercepté un grand nombre. L’armée a répliqué en bombardant plus de 200 sites.

Il s'agit de l’un des plus importants nombres de roquettes tirées en deux jours sur Israël durant les violences de ces dernières années entre les groupes armés palestiniens, dont le Hamas au pouvoir à Gaza, et l'État hébreu.

Dans ce contexte d'escalade, Israël a annoncé la fermeture des points de passage avec Gaza et des zones de pêche de l'enclave palestinienne.

Un Israélien et quatre Palestiniens tués

Cet échange de tirs a coûté la vie à un Israélien de 58 ans à Ashkelon et à quatre Palestiniens, dont une fillette de 14 mois et sa mère enceinte. Une autre des filles de cette dernière a été grièvement blessée. Selon le ministère de la Santé relevant du Hamas et d’après des proches des victimes, celles-ci ont été touchées par une frappe contre leur maison à Gaza.

L'armée israélienne a pourtant contesté cette version des faits. Un porte-parole militaire, Avichay Adraee, s'exprimant en arabe sur Twitter, a suggéré que la mort de la mère et de son bébé était peut-être le résultat d'un tir palestinien, mais sans donner davantage de détails.

Des alliés du Hamas à Gaza annoncent de nouvelles attaques

Le Jihad islamique palestinien, allié du Hamas à Gaza, a revendiqué samedi le lancement d'une partie des roquettes et s'est dit prêt à poursuivre les tirs.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, la branche armée du groupe a menacé d'attaquer plusieurs sites israéliens stratégiques, notamment l'aéroport international Ben Gourion, situé près de Tel Aviv.

L’Eurovision sera-t-elle menacée?

Ce regain de tensions intervient une dizaine de jours avant l’Eurovision qui se déroulera à partir du 14 mai à Tel Aviv.

L’Union européenne de radio-télévision (UER), qui organise le concours, a déclaré samedi que les répétitions «se poursuivront normalement» et que la situation sera «surveillée de près», indique The Jerusalem Post.

Médiation des Nations unies et de l'Égypte

Les Nations unies participent aux efforts de médiation de l'Égypte pour apaiser la situation, selon l'émissaire de l'Onu pour le Proche-Orient, Nickolay Mladenov. Ce cycle de violences sans fin doit cesser et il faut redoubler d'efforts pour trouver une solution politique», a-t-il affirmé au Caire, cité par Reuters.

Au cours des dernières semaines, la médiation égyptienne a permis la levée de certaines restrictions sur les mouvements de marchandises et de personnes de la bande de Gaza et l'élargissement de sa zone de pêche, mais les autorités israéliennes l'ont de nouveau réduite en réponse à un tir de roquette et ont refermé samedi les points de passage qui avaient été en partie rouverts récemment.

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24h depuis des mois
Entre théories du complot et déclarations officielles, quel est l’élément déclencheur des explosions à Beyrouth?
Tags:
roquettes, frappes, Bande de Gaza, Gaza, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook