International
URL courte
212
S'abonner

Des coups de feu ont été entendus dans l’hôtel Pearl-Continental de la ville de Gwadar, au Pakistan, attaqué cet après-midi par des hommes armés, indiquent des médias locaux se référant aux autorités.

De trois à quatre hommes armés ont pris d’assaut ce samedi après-midi l’hôtel Pearl-Continental situé dans la ville pakistanaise de Gwadar, écrit le site local Dawn citant un responsable de la police.

Selon ce dernier, l’attaque a eu lieu vers 16h50, heure locale, lorsque les coups de feu ont retenti dans l’hôtel.

L'inspecteur général de la police (IGP) Mohsin Hassan Butt a également déclaré au site qu’au moment de l’attaque il n’y avait aucun étranger à l’intérieur du bâtiment outre les membres du personnel. Il a précisé que «95% de l'hôtel a été évacué».

​Le site Pakistan Today, qui avait précédemment parlé de 70 touristes étrangers, dont 40 Chinois, confirme que tous les résidents de l’hôtel ont été évacués.

La journaliste indépendante Faeza Dawood indique sur son Twitter que des militaires de la marine pakistanaise participent à l’opération contre les terroristes qui sont bloqués au rez-de-chaussée de l’hôtel.

Selon un militaire pakistanais, cité par Reuters, un garde de l’hôtel a été tué dans l’attaque.

Par la suite, Associated Press a annoncé, se référant aux militaires pakistanais, que tous les assaillants avaient été tués au cours de l’opération spéciale.

​L'organisation Front de libération du Baloutchistan qui lutte pour l'indépendance de cette région montagneuse a déjà revendiqué l’attaque, écrit The Balochistan Post.

Lire aussi:

Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
«Un retrait de la Bundesbank provoquerait l’éclatement de la zone euro», prévient Jacques Sapir
Tags:
coups de feu, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook