Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Yves Le Drian

    Suite à la prise d’otages au Bénin, Le Drian appelle à «la plus grande précaution»

    © REUTERS / Delmi Alvarez
    International
    URL courte
    2172

    Compte tenu des événements où deux Français ont été d’abord enlevés au Bénin puis libérés au cours d’une opération qui a coûté la vie à deux militaires français, Jean-Yves Le Drian rappelle à ses compatriotes les «risques majeurs» qui courent dans la région.

    Intervenant sur Europe 1 le 11 mai, Jean-Yves Le Drian s'est exprimé suite aux faits qui ont eu lieu récemment au Benin et au Burkina Faso où deux Français ont été pris en otages et ensuite libérés suite à une opération militaire, lors de laquelle deux militaires français ont été tués, en rappelant à ses compatriotes «des risques majeurs» présents dans certains pays.

    Le ministre français des Affaires étrangères a déploré l'imprudence des deux ex-otages libérés qui ont choisi ce pays pour un séjour touristique.

    «Je pense qu'il faut que tous ceux qui veulent faire du tourisme dans ces pays s'informent auparavant avec les conseils aux voyageurs, qui sont mis en place et entretenus régulièrement par le Quai d'Orsay et qui indiquent les zones sûres, les zones à petit risque et les zones à gros risque», a souligné le ministre lors de son intervention sur Europe 1.

    Avant de continuer:

    «Le message que je peux délivrer comme ministre des Affaires étrangères est que la plus grande précaution doit être prise dans ces régions pour éviter que de tels enlèvements n'aient lieu, et pour éviter des sacrifices de nos soldats.»

    Sur son site, le ministère des Affaires étrangères déconseille aux voyageurs de se déplacer dans les pays de la zone en question ainsi que dans une série d'autres destinations.

    Deux touristes français ont disparu le 1er mai alors qu'ils étaient en vacances dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Le cadavre de leur guide béninois, Fiacre Gbédji, très abîmé, a été retrouvé par la suite dans le parc. Son identité a pu être formellement identifiée par un médecin légiste et sa famille, qui a notamment reconnu son pantalon.

    Le 10 mai, l'Élysée a annoncé que les deux Français ainsi qu'une Américaine et une Sud-Coréenne avaient été libérés lors d'une opération menée par les forces françaises au cours de laquelle deux militaires français ont été tués. Le lendemain, les deux ex-otages ont été accueillis par Emmanuel Macron.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    Poutine évalue les possibles conséquences d'une guerre impliquant l'Iran
    La Russie se prépare-t-elle à une guerre? La réponse de Poutine
    Tags:
    danger, voyages, défense, sécurité, morts, libération, prise d'otages, otage, Jean-Yves Le Drian, Burkina Faso, Bénin, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik