Ecoutez Radio Sputnik
    Cristiano Ronaldo au Mondial 2018

    Rumeur sur un cadeau de Cristiano Ronaldo aux Palestiniens pour le ramadan

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    6239035

    Des informations selon lesquelles Cristiano Ronaldo a fait don de 1,5 million de dollars aux Palestiniens à l’occasion du ramadan ont circulé ces derniers jours. Le site Hoax-Alert a par la suite démenti ces rumeurs, se référant aux déclarations de l'agent du sportif. Sputnik a contacté la star pour en savoir plus, attendant sa réponse.

    L'article a été mis à jour suite à l'apparition de nouvelles informations.

    Cristiano Ronaldo, international portugais et attaquant vedette de la Juventus de Turin, a fait don de 1,5 million de dollars au peuple palestinien en cette période de ramadan, mois de jeûne chez les musulmans, a annoncé l’Onwadan’s Charity Foundation ainsi qu'une série de médias.

    Cependant, il se pourrait que cette histoire devenue virale s'avère fausse. Comme le précise Hoax-Alert, cette rumeur a commencé à circuler le 14 mai sur des sites albanais et ce, sans aucune référence réelle. Aucune information confirmant ces faits n'a été publiée sur les réseaux sociaux ou la page officielle de la star du football.

    Hoaw-Alert écrit avoir contacté l'agent de Ronaldo, qui a confirmé qu'il s'agissait d'une invention «comme bien d'autres histoires sur Ronaldo».

    Aucun commentaire infirmant ou confirmant ces informations n'a suivi sur les réseaux sociaux du footballeur. Sputnik a contacté le footballeur afin d'en savoir plus, et attend sa réponse.

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Tags:
    solidarité, blocus, ramadan, Juventus, Cristiano Ronaldo, Bande de Gaza, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik