International
URL courte
111013
S'abonner

La ministre britannique chargée des relations avec le Parlement, Andrea Leadsom, a annoncé mercredi 22 mai sa démission «avec beaucoup de regrets et le cœur lourd».

Andrea Leadsom, la ministre britannique chargée des relations avec le parlement, a annoncé mercredi 22 mai sa démission.

«C'est avec beaucoup de regrets et le cœur lourd que j'ai décidé de démissionner du gouvernement», a-t-elle écrit sur Twitter.

Elle a déclaré «ne plus croire» que le gouvernement puisse mettre en œuvre le résultat du référendum de juin 2016 en faveur du Brexit. 

Dans sa lettre de démission, Andrea Leadsom a estimé également que le projet de Brexit défendu par Theresa May ne permettrait pas au Royaume-Uni d'être «réellement souverain». Pour ce qui est d'un second référendum, elle pense qu'il «diviserait dangereusement» le pays.

«Il y a eu des compromis désagréables tout au long du chemin, mais vous avez eu mon soutien déterminé et ma loyauté», a-t-elle écrit en s'adressant à la Première ministre.

Theresa May a déclaré mardi 21 mai que son gouvernement proposerait à la Chambre des communes de voter pour ou contre l'organisation d'un nouveau référendum sur l'accord de sortie de l'Union européenne. Cette annonce a été faite quatre jours après la rupture par le Parti travailliste des discussions avec Theresa May destinées à trouver une solution pour mettre en œuvre le Brexit.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Attentat de Conflans: les auteurs de 80 messages d'hommage à l'assaillant contrôlés dès lundi
Tags:
compromis, référendum, parlement, ministre, démission, Brexit, Parti travailliste (Royaume-Uni), Union européenne (UE), Twitter, Inc, Theresa May, Andrea Leadsom, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook