International
URL courte
10425
S'abonner

Une Gilet jaune liégeoise a été menacée au pistolet par «des militants PS» alors qu’elle s’apprêtait à taguer des affiches électorales. «Je n’ai rien vu venir, il avait une arme et a tiré», a raconté la victime, Djamila, aux médias belges.

Lundi 20 mai, Djamila, une habitante de Saint-Nicolas, dans la province de Liège, a été victime d'une agression. Elle a été menacée au pistolet par «des militants PS» alors qu'elle s'apprêtait à taguer des affiches électorales de la commune, a indiqué Sudinfo. Un homme a surgi d'un véhicule et l'a menacé d'une arme.

«Je n'ai rien vu venir, il avait une arme et a tiré», a raconté Djamila.

Depuis quelques semaines, les pancartes de différents partis politiques sont taguées dans la commune. Des références au mouvement des Gilets jaunes sont notamment inscrites.

Djamila, sympathisante du mouvement, avait envisagé ce soir-là de colorier quelques affiches à la bombe de peinture. Soudain, un homme a surgi d'un véhicule stationné à côté, racontent les médias belges.

«Je t'ai prise en flag!», a-t-il crié, une arme à la main avant de tirer en l'air.

Lire aussi:

Dupond-Moretti répond aux magistrats qui qualifient sa nomination de «déclaration de guerre»
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Le FSB russe arrête un conseiller du chef de Roscosmos soupçonné d’espionner pour l'Otan - vidéo
Ces bourdes à répétition de Sibeth Ndiaye qui pourraient expliquer son éviction du gouvernement
Tags:
partis politiques, pancarte, pistolet, agression, gilets jaunes, Sudinfo, Liège, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook