International
URL courte
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)
12343
S'abonner

Carlos Vecchio, représentant de l’opposition vénézuélienne aux États-Unis, a pris le contrôle de l’ambassade de son pays à Washington D.C., est-il annoncé dans un communiqué de presse.

La prise de contrôle de l’ambassade du Venezuela à Washington a été réalisée par le représentant du chef de l’opposition du pays aux États-Unis, Carlos Vecchio, a indiqué un communiqué de presse.

«L'ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela aux États-Unis, Carlos Vecchio, a pris vendredi le contrôle de l'ambassade [du Venezuela] aux États-Unis à Georgetown [un quartier de Washington]», apprend-on du communiqué.

​M.Vecchio a pris le contrôle de l’ambassade dans laquelle des militants soutenaient le Président vénézuélien Nicolas Maduro depuis plusieurs semaines et veillaient à ce que les autorités américaines ne s’emparent pas de l’ambassade par la force.

Les forces de police américaines s'étaient introduites dans l’ambassade le 16 mai, afin d’interpeller ce groupe de militants.

Le Président vénézuélien avait auparavant mis en garde contre une possible tentative des autorités américaines de se saisir de l’ambassade. Les militants de l'Embassy Protection Collective vivaient dans l’ambassade depuis le 24 avril, à la suite de l’invitation de diplomates vénézuéliens, avec pour objectif d’empêcher les États-Unis et l’opposition vénézuélienne de s’en emparer.

Les militants résidaient dans l'ambassade du Venezuela depuis le 10 avril, dans le but d'empêcher les États-Unis et l'opposition du Venezuela de s'emparer des locaux, à la suite des ordres de Washington demandant aux diplomates de quitter ces locaux.

Dossier:
Tentative de coup d'État au Venezuela (212)

Lire aussi:

Le gouvernement peut-il encore justifier un nouveau tour de vis alors que la vaccination progresse?
Macron «emprisonné» par des colliers de fleurs en Polynésie, puis détourné sur les réseaux sociaux – images
Rachida Dati mise en examen pour corruption passive dans l'affaire Renault-Nissan
«D'où ça sort que 20% décident du sort de 80%?»: l’exaspération contre les «antivax» monte d’un cran
Tags:
Washington, Carlos Vecchio, Nicolas Maduro, ambassade, États-Unis, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook