Ecoutez Radio Sputnik
    Meghan Markle

    Meghan Markle compterait sécher une rencontre avec Donald Trump à Londres

    © AP Photo / Alastair Grant
    International
    URL courte
    656

    La duchesse de Sussex, qui n’est pas apparue en public depuis le 8 mai, pourrait être absente de la rencontre entre la famille royale britannique et le locataire de la Maison-Blanche, selon des médias. Auparavant, elle avait qualifié Donald Trump de «misogyne».

    Meghan Markle manquera le banquet organisé le 3 juin au palais de Buckingham à l'occasion de l'arrivée de Donald Trump, de son épouse et de ses quatre enfants, informe The Daily Mail.

    Le locataire de la Maison-Blanche doit entamer le 3 juin son déplacement en Europe à l'occasion du 75e anniversaire du Débarquement. Un banquet sera organisé le jour de son arrivée à Londres au palais de Buckingham, rapporte The Daily Express.

    Selon le média, l'événement se déroulera en présence de la reine Élisabeth II, du prince Charles et de son épouse Camilla ainsi que du duc et de la duchesse de Cambridge. Le prince Harry est aussi attendu pour les rejoindre à un déjeuner privé.

    Fin avril, Duncan Larcombe, biographe de la famille royale, cité par The Daily Express, a déclaré ne pas être au courant que Meghan Markle avait l'intention de participer à la rencontre avec Donald Trump. L'expert estime qu'étant en congé maternité la duchesse de Sussex a une «excuse» pour ne pas y assister.

    En mai 2016, Meghan Markle, elle-même d'origine américaine, a qualifié Donald Trump de «misogyne» dans une interview accordée lors de l'émission The Nightly Show with Larry Wilmore. Elle a aussi déclaré voter pour sa concurrente Hillary Clinton à la présidentielle de 2016.

    Lors de la visite de Donald Trump à Londres en juillet dernier, Megan Markle avait déjà manqué son rendez-vous avec la reine.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    déplacement, Meghan Markle, Donald Trump, prince Harry, reine Elisabeth II, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik