Ecoutez Radio Sputnik
    Manuel Valls, ex primer ministro francés

    Les indépendantistes catalans infligent une débâcle électorale à Manuel Valls

    © REUTERS / Charles Platiau
    International
    URL courte
    37652
    S'abonner

    Avec environ 13% des voix, Manuel Valls est arrivé le 26 mai quatrième de l’élection municipale de Barcelone. L’ancien Premier ministre français avait abandonné la politique dans l’Hexagone pour se lancer en Catalogne et se présenter face aux indépendantistes qui ont remporté la mairie de Barcelone pour la 1ère fois dans l’histoire de la ville.

    Les élections municipales se sont déroulées dimanche 26 mai en Espagne, le même jour que les élections européennes. L’ancien Premier ministre socialiste français Manuel Valls n’est arrivé que quatrième avec 13% des voix.

    Selon les résultats définitifs, Manuel Valls est devancé par le candidat du parti indépendantiste Gauche républicaine de Catalogne Ernest Maragali (plus de 21%), par la maire sortante Ada Colau (près de 21%) et par le candidat du Parti Socialiste Jaume Collboni (environ 18%). Ainsi, Barcelone sera dirigée par un maire indépendantiste pour la première fois dans l’histoire de la ville.

    «Ma liste est loin de nos attentes et de mes attentes», a reconnu Manuel Valls le 26 mai. Mais il restera à Barcelone malgré son échec. «J’ai fait un choix de vie. Quoi qu’il arrive, je resterai ici », a confié Valls.

    Sur Twitter, certains internautes se sont amusés de la lourde défaite de l’ex-homme politique français.

    D’autres ont pris sa défense:

    Après son échec aux primaires socialistes pour la présidentielle 2017 en France et son difficile ralliement à Emmanuel Macron, Manuel Valls avait décidé de changer d'horizon, s'engageant de l'autre côté des Pyrénées et multipliant meetings et manifestations contre les indépendantistes catalans.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik