Ecoutez Radio Sputnik
    MAE russe

    Le diplomate russe de l’Onu arrêté par le Kosovo a été libéré

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    7320

    Moscou a qualifié d’«acte flagrant» l’arrestation d’un ressortissant russe travaillant pour une mission des Nations unies au Kosovo et arrêté ce mardi 28 mai par la police kosovare. La Mission d'administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (MINUK) a annoncé quelques heures plus tard sa libération.

    Le ressortissant russe travaillant pour la Mission d'administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (MINUK), arrêté ce mardi 28 mai par la police kosovare, a été libéré, a annoncé la MINUK dans un communiqué.

    Plus tôt, la Mission avait déclaré que deux employés de l’Onu avaient été arrêtés dans la matinée dans le nord du pays, indiquant qu’ils étaient actuellement hospitalisés pour des blessures. L'un d'entre eux est le Russe Mikhaïl Krasnochtchekov. Le sort du deuxième diplomate reste pour l'instant inconnu. 

    Moscou dénonce un «acte flagrant» et exige la libération du ressortissant russe

    Suite à l'arrestation du citoyen russe par la police kosovare, l'ambassade de Russie en Serbie a demandé la libération immédiate du diplomate exigeant «que les responsables de cet acte flagrant soient traduits en justice»,

    «L’arrestation a eu lieu malgré le fait que ce Russe possède l’immunité diplomatique d’un employé de l’Onu», a déclaré Maria Zakharova, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. «Nous considérons cet acte flagrant comme une nouvelle manifestation de la ligne provocatrice des dirigeants kosovars albanais», a déclaré l'ambassade.

    «Nous exigeons de la direction de MINUK de fournir des informations complètes concernant l’arrestation illégale de M.Krasnochtchekov et de déployer des efforts maximum en vue d’obtenir sa libération immédiate», a poursuivi la diplomate.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de «provocation» la série d’arrestations de Serbes qui a eu lieu dans le nord du Kosovo.

    Le Président serbe s'exptime

    Commentant l’arrestation du diplomate russe lors d’une allocution devant le Parlement, le Président serbe Vucic a estimé que le Kosovo pourrait présenter ce dernier comme un «passeur impliqué dans des activités cirminelles».

    «Probablement, Pristina dira que ce Russe est aussi un passeur impliqué dans des activités criminelles», a-t-il indiqué, cité par le journal serbe Blic.

    «La MINUK suit avec préoccupation l’actuel développement de la situation dans le nord du Kosovo, dont l’arrestation par la police kosovare de deux employés de l’Onu dans l'exercice de leurs fonctions», indiquait plus tôt dans la journée la mission de l'Onu.

    Les forces spéciales kosovares ont infiltré ce 28 mai au matin les quatre enclaves serbes du nord du Kosovo-et-Métochie. 23 personnes de nationalités serbe et bosniaque ont été arrêtées, selon le Président serbe. Deux Serbes ont été légèrement blessés lors d’un échange de coups de feu.

    S’exprimant dans l’après-midi lors d’une conférence de presse, le chef de la police kosovare a de son côté déclaré que 19 policiers avaient été placés en détention provisoire pour 48 heures. Parmi eux, 11 Serbes, 4 Bosniaques et 4 Albanais.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    ONU, Moscou, Russie, Kosovo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik