Ecoutez Radio Sputnik
    Un soldat US à Manbij, en Syrie

    Moyen-Orient, encore et toujours une terre de sang

    © AP Photo / Hussein Malla
    International
    URL courte
    Louis Doutrebente
    14192

    «Deal of the Century» pour régler le conflit israélo-palestinien, interminables guerres en Syrie, en Irak ou encore au Yémen, tensions extrêmes avec l’Iran, l’implication et l’ingérence des pays occidentaux est totale au Moyen-Orient. Éclaircissements et explications avec l’historien Henry Laurens, reçu par Désalliances.

    Au Moyen-Orient, les troubles et les tensions n’ont jamais semblé aussi exacerbés. Après des années de guerre, l’Irak, la Syrie et le Yémen sont totalement ravagés. Israël est encore au centre de conflit avec les Palestiniens, notamment avec le Hamas au Sud, mais aussi avec le Hezbollah au Nord. Les crises économiques et sociales menacent d’embraser le Liban, la Jordanie, voire l’Iran. Si cette situation générale cataclysmique s’explique par les rivalités des principales puissances du Moyen-Orient, l’implication et l’ingérence des grandes puissances mondiales et notamment occidentales sont des facteurs déterminants de la destruction des pays de cette région.

    Pour expliquer ces multiples crises causées en partie par les interventions des pays occidentaux, Désalliances s’est entretenu avec l’historien Henry Laurens. Professeur notamment au Collège de France, cet infatigable narrateur de l’histoire du Moyen-Orient dresse un large portrait des conflits actuels.

    Si ces derniers s’inscrivent dans les rivalités historiques entre les pays de cette région et par «l’épuisant d’un modèle politique qui était celui de l’État autoritaire», ils furent alimentés, voire ils proviennent d’éléments extérieurs à cette zone: les pays occidentaux.

    C’est toute la trame que développe l’auteur des Crises d’Orient, qui revient notamment dans son second volume intitulé La Naissance du Moyen-Orient 1914-1949, sur la domination britannique. Et si cette dernière a été remplacée depuis par l’impérialisme américain, qui est encore monté en puissance depuis la chute de l’URSS, le cas de la France et de l’Union européenne aujourd’hui et celui de la Russie, ne sont pas oubliés.

    En effet, pour comprendre l’intervention de la Russie en Syrie et sa présence sur les rivages de la Méditerranée, Henry Laurens nous rappelle que, selon lui, «le Moyen-Orient est né en 1770 quand une flotte russe, venue de Baltique, entre en Méditerranée et passe des alliances avec des forces locales…».

    Pour exposer la situation au Liban et ses démêlées économiques et sociales, l’historien revient sur le rôle historique de la France, qui explique le rôle actuel de l’Union européenne. Ou encore, pour appréhender les actions des États-Unis dans la région, que cela soit en Palestine/Israël ou dans les golfes persiques et arabiques, Henry Laurens revient sur le poids des forces militaires censées être commandé par Donald Trump.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    pays occidentaux, conflit israélo-palestinien, Proche-Orient, Iran, Yémen, Syrie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik