Ecoutez Radio Sputnik
    Parlement autrichien (archive photo)

    L’imbroglio autour de la femme «russe» à l’origine de la chute du gouvernement autrichien s’accentue

    © AP Photo/ Ronald Zak
    International
    URL courte
    18374
    S'abonner

    Qui est cette femme qui apparaît dans la vidéo à côté de Heinz-Christian Strache, l’ex-vice-chancelier autrichien? D’après Kronen Zeitung, un quotidien autrichien, il s’agit d’une étudiante en agriculture «embauchée». Suite à ces révélations, Moscou a appelé les médias allemands ayant provoqué le scandale à fournir des explications à ce sujet.

    Les questions sur l’identité de la femme blonde qui se trouve à côté de Heinz-Christian Strache, ex-vice-Chancelier autrichien et ex-président du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ), dans la vidéo qui a provoqué la chute de la coalition autrichienne au gouvernement, s’accumulent. Se référant à ses sources, le quotidien d'information autrichien Kronen Zeitung a présenté sa version. Selon le média, il s’agirait d’une étudiante en agriculture en Bosnie qui s’est fait passer pour la nièce d’un oligarque russe.

    Toujours d’après le journal, la rémunération journalière de la jeune femme, choisie lors d’un casting, s’élevait à 7.000 euros par jour. Le Kronen Zeitung donne d’autres informations. Il affirme que la réunion filmée a eu lieu dans une villa qui avait déjà été utilisée pour d'autres opérations secrètes. Les auteurs de ce coup monté ont eu recours à de l'alcool et à des substances interdites pour faire parler Heinz-Christian Strache et son conseiller Johann Gudenus, détaille le quotidien.

    Le média affirme également avoir eu connaissance du coût de l’opération, à savoir 400.000 euros. Toujours selon le Kronen Zeitung, les organisateurs souhaitaient vendre la vidéo pour 1,5 million d’euros à des hommes politiques et des hommes d’affaires autrichiens influents, mais ces derniers ont refusé. Finalement, la séquence a été vendue pour 600.000 euros à une société allemande qui l’a transmise à Der Spiegel et au Süddeutsche Zeitung.

    Régissant à ces révélations, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a appelé, sur sa page Facebook, les médias allemands en question à les commenter.

    «Après que des médias ont diffusé l’information selon laquelle Der Spiegel et le Süddeutsche Zeitung ont reçu la vidéo avec une soi-disant "nièce" d’un oligarque russe et l’homme politique autrichien de la part d’une entreprise, qui l’avait achetée, comme il est annoncé, à 600.000 euros, et que toute l’histoire s’est avérée une provocation planifiée avec la participation d’une étudiante de Bosnie embauchée pour un montant impressionnant, les journalistes allemands, ayant lancé ce fake, doivent au moins s’expliquer. Comment est-ce arrivé que ce faux soit passé entre leurs mains et qu’ils l’aient développé avec succès rajoutant de fausses informations.»

    La vidéo réalisée secrètement à Ibiza avant les élections législatives autrichiennes de 2017 a été diffusée le 17 mai par Der Spiegel et le Süddeutsche Zeitung. Elle montre Heinz-Christian Strache à côté d'une femme blonde. Le magazine hebdomadaire et le quotidien ont avancé qu’il s'agissait de la nièce d'un oligarque russe à qui M.Strache a proposé des contrats gouvernementaux en échange d'un soutien financier à son propre parti en vue des élections. Suite à l’apparition de la séquence et du scandale qui s’en est suivi, Heinz-Christian Strache a annoncé sa démission des postes de vice-chancelier autrichien et de président du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ). Le Russe incriminé a expliqué qu’étant fils unique, il n’avait pas de nièce.

    Tags:
    Maria Zakharova, Russie, vidéo, femmes, gouvernement, chute, Heinz-Christian Strache, scandale, Autriche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik