International
URL courte
12246
S'abonner

S’exprimant sur la cause de l’envoi de renforts au Proche-Orient, le chef d’état-major des armées des États-Unis a évoqué une menace de nouveau type n’étant pas isolée, mais ressemblant à une campagne entière.

Les États-Unis ont envoyé au Proche-Orient des troupes supplémentaires en raison de possibles menaces de nouveau type émanant de l’Iran et ce à l’égard de l’Irak, du Yémen et des pays du Golfe, a déclaré le chef d'état-major des armées des États-Unis, Joseph Dunford.

«Nous avons enregistré une menace de nouveau type de la part de l’Iran et s’étendant sur le Yémen, le golfe Persique et l’Irak. Nous avons constaté quelque chose qui ressemble à une campagne et non à une menace isolée», a-t-il déclaré.

Selon ses dires, les autorités américaines ont pris contact avec celles de l’Iran et les ont prévenues qu’elles assumeraient la responsabilité de toute offensive qui puisse représenter une menace pour la sécurité nationale des États-Unis. Et de préciser que les forces américaines avaient été dépêchées au Proche-Orient pour dissuader l’Iran.

Le 24 mai, le Président Donald Trump a annoncé l’envoi de 1.500 militaires au Proche-Orient en raison de l’escalade des tensions entre Washington et Téhéran.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
renforts, menace, Joseph Dunford, Yémen, Pays du Golfe, Irak, Iran, Proche-Orient, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook