Ecoutez Radio Sputnik
    Ankara, Türkei (Symbolbild)

    Les F-35 seront déployés hors de la zone de couverture des S-400, selon Ankara

    CC BY-SA 2.0 / Peretz Partensky / Ankara Views
    International
    URL courte
    11715
    S'abonner

    Alors que les États-Unis ont fortement déconseillé à la Turquie d’acheter les systèmes russes S-400, la menaçant de remettre en cause ses achats de F-35, Ankara a annoncé que les avions américains et les systèmes de missiles russes ne seront pas situés dans les mêmes zones du pays.

    L’ambassadeur turc aux États-Unis, Serdar Kilic, a déclaré que les avions de chasse furtifs F-35 ne seront pas déployés dans la même zone de service que les systèmes russes S-400.

    «Les S-400 et les F-35 seront situés dans deux secteurs distincts en Turquie et les F-35 ne se trouveront pas dans la zone de couverture des S-400», a-t-il fait remarquer mercredi 29 mai au National Press Club.

    Il a en outre tenu à souligner que les F-35 israéliens qui survolent la Syrie, où sont déployés les systèmes S-400 destinés à protéger les forces russes, ne soulevaient pas de «questions de sécurité» auprès des États-Unis. Et d’ajouter que ce ne seront que les militaires turcs qui travailleront sur les S-400.

    Fin 2017, Ankara a signé avec Moscou un contrat estimé à plus de 2,1 milliards d'euros pour la livraison de S-400, prévue en juillet 2019. Selon le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, Ankara commencera à déployer les S-400 sur son territoire en octobre prochain.

    Washington a prévenu la Turquie que le contrat conclu avec Moscou pourrait remettre en cause l'achat d'avions de chasse furtifs F-35 à Lockheed Martin. Pourtant, Recep Tayyip Erdogan a promis que son pays ne reviendrait pas sur sa décision d'acheter des S-400.

    Tags:
    Moscou, Russie, F-35 Lightning II, S-400, Washington, Turquie, Ankara, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik