International
URL courte
4628
S'abonner

Une prise d'otages dans un appartement zurichois s'est terminée par la mort de trois personnes dont le preneur d'otages, a annoncé la police de Zurich.

Un Suisse de 60 ans a pris en otages deux femmes ce vendredi 31 mai dans un appartement situé dans le quartier de Friesenberg, dans l'ouest de Zurich, les trois protagonistes sont décédés quelques heures plus tard, a annoncé la police de Zurich dans un communiqué.

«Le vendredi 31 mai au matin, un homme armé de 60 ans a pris deux femmes en otage dans un appartement du troisième arrondissement de Zurich. Environ trois heures plus tard, des coups de feu ont été tirés dans l'appartement», a déclaré la police.

​Selon les forces de l'ordre, l'une des deux femmes prises en otage a appelé la police 05h22. En même temps, une femme résidant dans l'immeuble voisin a prévenu la police qu'elle avait entendu des cris, indique le communiqué.

​Les policiers se sont rendus sur place à 05h28.

«L'Institut forensique de Zurich (FOR) et l'Institut de médecine légale sont intervenus aux côtés de la police de la ville et du canton de Zurich. Le service de santé publique de protection et de secours de Zurich est intervenu avec trois ambulances, six ambulanciers paramédicaux et deux urgentistes», a indiqué la police.

​Le preneur d'otages s'est adressé aux policiers par la fenêtre. Il leur a signalé qu'il avait pris en otages deux femmes et a menacé de les abattre. La police a établi un périmètre de sécurité dans le quartier.

L'unité spéciale d'intervention Scorpion et un groupe de négociateurs de la police ont été appelés sur les lieux, notent les médias. Vers 08h30, le ravisseur a annoncé aux forces de l'ordre qu'il allait se rendre.

Peu après, plusieurs coups de feu ont retenti dans l'appartement et l'unité d'intervention spéciale a donné l'assaut découvrant les trois personnes blessées qui sont ensuite décédées. Les otages avaient 34 et 38 ans, leurs identités n'ont pas encore été établies, d'après la police.

Les enquêteurs ont saisi un pistolet dans l'appartement.

Lire aussi:

En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Tags:
Institut de médecine légale de Zurich, Institut forensique de Zurich (FOR), police, femmes, suicide, Suisse, prise d'otages, Zurich
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook