Ecoutez Radio Sputnik
    Pékin

    Pékin impute à Washington la responsabilité des tensions commerciales et se dit prêt à «se battre»

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    17401
    S'abonner

    Si les États-Unis veulent «se battre» commercialement, la Chine est prête à le faire «jusqu’au bout», tout en laissant la porte ouverte aux négociations, indique un Livre blanc qui présente la position de Pékin concernant cette confrontation économique avec Washington.

    Pékin a publié un Livre blanc dans lequel est formulée sa position concernant les actuelles tensions avec Washington en matière de commerce.

    «La Chine ne veut pas de guerre, mais n’a pas peur de se battre et se battra lorsque le moment viendra. Si les États-Unis veulent négocier, notre porte est ouverte. S’ils veulent se battre, nous nous battrons jusqu’au bout», indique le document qui a été diffusé via la China Central Television (CCTV).

    Selon ce Livre blanc, la Chine ne fera pas de concessions sur les questions principales lors des négociations commerciales avec les États-Unis. Pékin estime que les deux parties doivent respecter les caps choisis et les voies de développement, ainsi que «le système fondamental». Selon la partie chinoise, la responsabilité des tensions revient aux USA, puisque ce sont eux qui ont fait marche arrière sur les accords.

    «Après que les États-Unis ont provoqué les tensions commerciales, la Chine n’a pas eu d’autre solution que de prendre des mesures en réponse, ce qui a malmené les liens en matière de commerce et d’investissement des deux pays», poursuit le document.

    Le 10 mai, Donald Trump a fait passer de 10% à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles. En représailles à ces mesures du Président états-unien, Pékin a annoncé une augmentation de ses droits de douane sur des produits américains représentant 60 milliards de dollars d'importations annuelles.

    Tags:
    guerre commerciale, tensions, commerce, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik