International
URL courte
171213
S'abonner

Une femme de confession musulmane a été arrêtée le 7 mai à son retour en Israël, a révélé le 3 juin la chaîne i24. L’an dernier, cette jeune femme originaire du nord d’Israël a rejoint le Front al-Nosra * à cause de sa «haine profonde des juifs».

Une habitante du nord d’Israël a été arrêtée et interrogée le 7 mai par les autorités israéliennes après son retour dans l’État hébreu, rapporte le 3 juin la chaîne israélienne i24. Il y a plus d’un an, elle a rejoint le Front al-Nosra* en Syrie.

D’après le Shin Bet, le service de sécurité intérieure d’Israël, cette jeune femme de confession musulmane avait des «positions extrémistes». Elle a aussi fait part de sa «haine profonde des juifs» qu’elle justifiait par le fait qu’Israël contrôlait la mosquée d’al-Aqsa [troisième lieu saint de l’islam, ndlr]. Pour elle, il s’agit d’une «humiliation des fidèles musulmans».

Selon i24, elle s’est rendue en Syrie après avoir été contactée en ligne par un Syrien qui lui a proposé de rejoindre l’organisation terroriste. Elle a ensuite accepté de «mourir en martyr».

Néanmoins, elle a perdu confiance au sein de l’organisation terroriste et a été arrêtée sur soupçon d’avoir été envoyée par les autorités israéliennes, précise le média. Par la suite, elle a été envoyée en Turquie avant de rentrer en Israël.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Entre 40 et 70% de l’humanité sera infectée par le coronavirus dans l’année, alerte un chercheur de Harvard
Tags:
Juifs, musulmans, Front al-Nosra, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook