Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Un tribunal suédois rejette la demande d'arrestation de Julian Assange pour viol

    © AP Photo / Matt Dunham
    International
    URL courte
    10462

    Un tribunal suédois a débouté le parquet qui demandait le placement en détention par défaut du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, poursuivi pour un viol présumé commis en Suède en 2010 et détenu à Londres.

    Un tribunal suédois a rejeté lundi 3 juin la demande des procureurs exigeant la mise en détention par contumace de Julian Assange, relate Reuters. Cette démarche complique la procédure d'extradition du citoyen australien vers la Suède pour interrogatoire sur une allégation de viol.

    La décision a été annoncée par le juge du tribunal local d'Uppsala, au nord de Stockholm. Le verdict présente un revers pour l'accusation qui espérait émettre un mandat d'arrêt européen en vue du transfèrement en Suède de l'Australien avant la prescription des faits en août 2020.

    Le tribunal juge fondés «les soupçons visant Julian Assange et reconnaît le risque qu'il tente de se soustraire à la justice» mais, dès lors qu'il est incarcéré en Grande-Bretagne, «des procédures d'investigation peuvent être menées sous le régime de la décision d'enquête européenne», un mécanisme de coopération entre États membres de l'Union européenne dans les enquêtes pénales, indique l'AFP.

    «Dans ces circonstances, un ordre d'arrestation et de détention serait disproportionné», ajoutent les magistrats.

    Per Samuelson, l'avocat de M.Assange, a déclaré que le fondateur de WikiLeaks pouvait venir en Suède pour coopérer avec la justice, car «il n'avait rien à cacher» dans cette affaire.

    Le 13 mai, la Suède a rouvert une enquête à l'encontre d'Assange sur une allégation de viol, l'intéressé nie ces accusations.

    Julian Assange, 47 ans, a été arrêté le 11 avril à l'ambassade d'Équateur à Londres, où il s'était réfugié depuis sept ans, à la suite d'une demande d'extradition de la part des États-Unis.

    Il a été condamné au début du mois de mai à près d'un an de prison par la justice britannique pour violation des termes de sa liberté conditionnelle lorsqu'il s'était réfugié à l'ambassade d'Équateur en 2012.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    tribunal, Julian Assange, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik