International
URL courte
35912
S'abonner

Le président du parlement iranien a reproché à Emmanuel Macron de contredire ses propres déclarations, faites lors d’entretiens avec le Président de la République islamique.

Les propos sur le nucléaire iranien tenus par le chef d’État français lors de sa récente rencontre avec Donald Trump à Caen sont «ineptes et regrettables», a déclaré le président du parlement iranien, Ali Larijani.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue US, M.Macron avait indiqué que leur objectif était de réduire les travaux balistiques et contenir l’activité régionale de l’Iran.

«Si c’était Trump qui avait fait cette déclaration, cela ne nous aurait pas choqués. Mais ces propos n’ont aucune similitude avec ceux que Macron a tenus lors de ses entretiens en tête-à-tête ou téléphoniques avec le Président Hassan Rohani», a affirmé M.Larijani, cité par les médias iraniens.

Il a recommandé au dirigeant français de se focaliser sur les questions internes à son propre pays. «Ainsi nous ne verrons plus de morts dans les manifestations en France», a souligné le responsable.

Au terme d'un entretien téléphonique avec Hassan Rohani en avril dernier, Emmanuel Macron avait appelé à «éviter toute escalade ou déstabilisation de la région» sur fond de regain de tensions entre l'Iran et les Etats-Unis. Le président français a également «rappelé l’attachement de la France et de ses partenaires européens au cadre fixé par l’accord nucléaire iranien» de 2015.

Lire aussi:

Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Tags:
Hassan Rohani, programme balistique, programme nucléaire iranien, France, Emmanuel Macron, Iran, Ali Larijani, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook