Ecoutez Radio Sputnik
    Les dirigeants indien, russe et chinois

    «Depuis Osaka, la Chine, la Russie et l’Inde pourraient envoyer un signal fort à l’Occident»

    © Sputnik . Mikhaïl Klimentiev
    International
    URL courte
    382223
    S'abonner

    Lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Bichkek, au sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), le Premier ministre indien Narendra Modi a proposé de tenir une rencontre tripartite Russie-Inde-Chine en marge du G20 à Osaka. Deux politologues, un Russe et un Chinois, ont parlé à Sputnik de l’importance d’un tel événement.

    Un nouveau sommet Russie-Inde-Chine pourrait bien se tenir en marge du G20 à Osaka. Il importe par ailleurs qu’une telle «rencontre se déroule sous les yeux du Président états-unien Donald Trump», a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Igor Chatrov, directeur adjoint de l’Institut national russe du développement de l’idéologie contemporaine.

    «Un tel événement manifesterait la proximité des positions de ces trois grandes puissances que sont la Russie, la Chine et l’Inde sur fond d’effondrement pratique du système de coopération internationale non seulement sur le plan politique, mais aussi économique», a indiqué l’expert.

    Et d’expliquer que les guerres commerciales déclenchées par les États-Unis avaient sérieusement compromis le système des rapports économiques internationaux.

    «Depuis Osaka, la Chine, la Russie et l’Inde pourraient envoyer un signal fort à l’Occident. Quoi qu’il en soit, si une telle rencontre se tient, elle sera un important événement politique. […] Il n’est pas non plus à exclure que les parties élaborent une réaction conjointe aux démarches des États-Unis […] et discutent d’une éventuelle réorientation de flots commerciaux afin de résorber les problèmes créés par le protectionnisme américain», a supposé M.Chatrov.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, Wu Enyuan, du Centre d'étude de la Russie, de l'Europe orientale et de l'Asie centrale à l'Académie des sciences sociales de Chine, a insisté tout particulièrement sur l’actualité d’un tel sommet tripartite.

    «On ne peut que saluer la tenue d’un sommet Chine-Russie-Inde qui serait un grand événement mondial. De telles rencontres entre les dirigeants chinois, indien et russe attirent invariablement l’attention du monde entier, car il s’agit là non seulement des problèmes de l’Asie du Sud, non uniquement de la situation en Asie, mais aussi des affaires dans le monde en général», a expliqué le spécialiste.

    Les membres du G20 se réuniront à Osaka les 28 et 29 juin, le Japon exerçant pour la première fois la présidence de ce groupe.

    Tags:
    sommet, Occident, Osaka, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), G20, Russie, Inde, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik