International
URL courte
15490
S'abonner

Le chef du Kremlin a appelé à conjuguer les efforts afin de rétablir la confiance dans le domaine des échanges commerciaux internationaux.

Les objets de première nécessité, dont les médicaments et les équipements médicaux, ne doivent pas être visés par les sanctions internationales, a estimé Vladimir Poutine en intervenant lors du sommet de la Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) à Douchanbé, la capitale tadjike.

Selon lui, le monde est aujourd’hui en proie à de véritables «guerres commerciales».

«On assiste à des combats sans règles avec l’intimidation et l’élimination de concurrents par des méthodes non compatibles avec l’esprit du marché, et nos efforts collectifs sont aujourd’hui plus nécessaires que jamais pour trouver une solution à ce problème», a déclaré le Président russe.

Il a ainsi plaidé pour un rétablissement de la confiance et une interaction commerciale juste et mutuellement avantageuse.

«En guise de première mesure, il faut exclure les domaines social et humanitaire des restrictions commerciales et des sanctions. Je parle des marchandises de première nécessité, des médicaments et des équipements médicaux», a-t-il expliqué.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
guerre commerciale, commerce, sanctions, Vladimir Poutine, Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) 2016
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook