International
URL courte
7843
S'abonner

Le ministre syrien des Affaires étrangères a dévoilé, dans une interview accordée à la chaîne libanaise Al-Mayadeen, les détails de ses pourparlers avec les autorités chinoises concernant la situation en Syrie. Y compris la lutte de Damas contre des Ouïghours appartenant au Mouvement islamique d'Ouzbékistan* opérant dans le gouvernorat d’Idlib.

Intervenant à l’issue des pourparlers à Pékin, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem a demandé aux autorités chinoises de fournir à Damas une aide militaire et politique dans sa lutte contre les Ouïghours islamistes dans le gouvernorat d’Idlib.

«Nous avons dit à nos amis chinois: donnez-nous de quoi lutter contre le Mouvement islamique d'Ouzbékistan*», a-t-il déclaré à la chaîne libanaise d’al-Mayadeen, avant de préciser qu’il s’agissait ds moyens «militaires, politiques et culturels».

Le chef de la diplomatie syrienne a souligné que la Chine, elle, ne participerait pas à la lutte contre les terroristes dans la zone de désescalade d’Idlib.

On estime que près de 30.000 terroristes et radicaux -dont des mercenaires étrangers- appartenant à différents groupes se trouvent actuellement dans le gouvernorat d’Idlib.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Tags:
Idlib, Walid al-Mouallem, islamistes, Ouïgours, Chine, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook