International
URL courte
7833
S'abonner

Le ministre syrien des Affaires étrangères a dévoilé, dans une interview accordée à la chaîne libanaise Al-Mayadeen, les détails de ses pourparlers avec les autorités chinoises concernant la situation en Syrie. Y compris la lutte de Damas contre des Ouïghours appartenant au Mouvement islamique d'Ouzbékistan* opérant dans le gouvernorat d’Idlib.

Intervenant à l’issue des pourparlers à Pékin, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem a demandé aux autorités chinoises de fournir à Damas une aide militaire et politique dans sa lutte contre les Ouïghours islamistes dans le gouvernorat d’Idlib.

«Nous avons dit à nos amis chinois: donnez-nous de quoi lutter contre le Mouvement islamique d'Ouzbékistan*», a-t-il déclaré à la chaîne libanaise d’al-Mayadeen, avant de préciser qu’il s’agissait ds moyens «militaires, politiques et culturels».

Le chef de la diplomatie syrienne a souligné que la Chine, elle, ne participerait pas à la lutte contre les terroristes dans la zone de désescalade d’Idlib.

On estime que près de 30.000 terroristes et radicaux -dont des mercenaires étrangers- appartenant à différents groupes se trouvent actuellement dans le gouvernorat d’Idlib.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Poutine rhabille un militaire palestinien en pleine cérémonie – vidéo
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
Idlib, Walid al-Mouallem, islamistes, Ouïgours, Chine, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik