International
URL courte
Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (43)
361579
S'abonner

Le Washington Post, citant des sources bien informées, a rapporté que le Président américain avait donné son feu vert pour des opérations offensives sur les systèmes informatiques iraniens utilisés pour contrôler le lancement de missiles.

Le Président américain a annulé à la dernière minute des frappes programmées contre l'Iran après la destruction d’un de ses drones de surveillance le 20 juin, mais il a en revanche autorisé secrètement des représailles sous forme de cyberattaques contre les systèmes de défense iraniens, relate le Washington Post en citant deux sources.

Selon le média, l’une des cyberattaques a visé des ordinateurs servant à contrôler les lancements de missiles et de fusées. Les opérations avaient été planifiées depuis des semaines, voire des mois, souligne le journal. Le Pentagone a ainsi proposé de recourir à ces mesures immédiatement après l'attaque contre les pétroliers dans le golfe d'Oman.

Précédemment, l’agence Associated Press, citant des sociétés spécialisées dans la cybersécurité, avait indiqué que l'Iran aurait récemment augmenté le nombre de cyberattaques visant le gouvernement et les infrastructures importantes des États-Unis.

En 2010, Téhéran avait déjà accusé les USA et Israël d'avoir, en pleine crise sur le nucléaire iranien, créé le puissant virus informatique Stuxnet, qui avait infecté plusieurs milliers de ses ordinateurs et bloqué les centrifugeuses utilisées pour l'enrichissement de l'uranium.

Donald Trump a annoncé samedi 22 juin de nouvelles sanctions «majeures» qui seront mises en œuvre dès le lundi 24 juin contre l'Iran, lequel a pour sa part averti les États-Unis que la moindre attaque contre son territoire aurait des conséquences dévastatrices pour les intérêts US dans la région.

Dossier:
Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (43)

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Tags:
lancement, cyberattaque, tensions, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook