International
URL courte
5223
S'abonner

Une vidéo de la chaîne YouTube Project Veritas, mettant en scène une responsable de Google qui parle de ses plans de prévenir la victoire de Donald Trump à la prochaine élection présidentielle, a été supprimée de la plateforme.

YouTube a supprimé une vidéo de l’organisation Project Veritas, dans laquelle la responsable du département Innovations de Google, Jen Gennai, parlait des plans du géant de l’informatique de programmer ses résultats de recherche afin d’empêcher la victoire de Donald Trump à la présidentielle de 2020.

La vidéo en question reste disponible sur le site du projet. Sur l’enregistrement, Mme Gennai raconte que Google met tout en œuvre pour que l’actuel locataire de la Maison-Blanche ne remporte pas son second mandat.

«Nous nous sommes tous fait avoir en 2016 (…) donc nous nous sommes dit : comment pouvons-nous empêcher que cela se reproduise?», reconnaît-elle.

D’après elle, l’équipe de Google «travaille depuis 2016, pour s’assurer [d’être prête] pour 2020». Il s’agit de modifier les algorithmes de tri en vue de «cacher» certaines actualités correspondant à la recherche.

Plus tard, sur le portail Medium, Jen Gennai a affirmé avoir «utilisé des expressions imprécises» lors de l’entretien avec les représentants de Project Veritas qui lui avaient, selon elle, menti à propos de leur véritable identité. M.Gennai souligne que ses propos ont été déformés et sortis de leur contexte.

«Google n’a aucun concept idéologique ou politique dans ses classements des résultats de recherche», insiste-t-elle.

En août 2018, Donald Trump avait accusé Google, Twitter et Facebook de partialité dans leur reflet des informations le concernant. Selon lui, les résultats sur Google pour la recherche «Trump actualités» ne montrent que «des articles ou des vidéos de médias bidons».

«96% des résultats pour "Trump actualités" proviennent de médias de gauche, très dangereux. Google et les autres suppriment les voix conservatrices et cachent l’information qui est bonne. C’est une situation très grave –nous nous en occuperons!», a promis le Président états-unien.

Lire aussi:

Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Défaut de paiement, un «désastre à grande échelle» à venir aux États-Unis
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Tags:
moteur de recherche, élection présidentielle, Donald Trump, Google
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook