International
URL courte
223
S'abonner

Un alpiniste a photographié un lac nouvellement formé à une altitude comprise entre 3.400 et 3.500 mètres dans le massif du Mont-Blanc. Ce bassin d’eau d’un bleu azur est apparu suite aux températures record enregistrées dans les montagnes ces derniers temps et serait un signe alarmant du réchauffement climatique, selon l’auteur des photos.

La canicule qui a frappé les pays européens fin juin a déclenché la fonte de certaines neiges censées être éternelles dans les Alpes. Ce processus aurait provoqué l’apparition d’un nouveau lac dans le massif du Mont-Blanc, à cheval entre la Haute-Savoie et le Val d’Aoste, en Italie, estime un alpiniste témoin.

Celui-ci a pris en photo ce lac au cœur des montagnes enneigées à une altitude comprise entre 3.400 et 3.500 mètres et l’a partagée sur Instagram. La publication est accompagnée d’une légende dans laquelle l’alpiniste juge que ce phénomène est un «signe alarmant» du réchauffement climatique.

Ce n’est pas la première fois qu’il est possible d’observer un lac à cet endroit précis, a affirmé le guide de haute montagne et chercheur au CNRS Ludovic Ravanel, selon le média Ulyces. Un plan d’eau s’y était déjà formé en 2015, ce qui pourrait bien être lié au réchauffement climatique.

«Il y a aujourd'hui un risque de fonte du permafrost, ce qui pourrait provoquer des éboulements et des dégâts irréversibles pour le massif», a expliqué à son tour Nicolas Plain, scientifique grenoblois engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, interrogé par France 3.

Lire aussi:

Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Tags:
mont Blanc, canicule, lacs, alpinisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook