International
URL courte
29633
S'abonner

Le Royaume-Uni a confirmé l'arraisonnement par l'Iran d'un autre pétrolier, battant pavillon libérien, peu après la saisie du pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d'Ormuz. Toutefois d'après l'agence Tasnim, le pétrolier libérien n'a pas été arraisonné.

L'Iran a arraisonné un autre pétrolier, battant pavillon libérien, peu après avoir saisi le pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d'Ormuz, a déclaré ce vendredi 19 juillet le secrétaire britannique à la Défense Jeremy Hunt.

«Je suis très préoccupé par l’arraisonnement de deux navires par les autorités iraniennes dans le détroit d’Ormuz. Je vais participer à une réunion du COBR [comité d’urgence du gouvernement, ndlr] pour discuter des informations dont nous disposons et des mesures à prendre pour rapidement libérer les deux navires, l’un battant pavillon britannique et l’autre libérien», a indiqué M.Hunt.

Le Président Trump a confirmé cette information, notant que les États-Unis étaient informés de la saisie de deux pétroliers par les militaires iraniens dans le détroit d’Ormuz.

Selon le ministre Hunt, il n'y a pas de Britanniques à bord de ces deux navires, mais Londres œuvre pour leur libération. 

L'agence YJC a publié une carte des récents mouvements du MV Mesdar sur Twitter, affirmant que le bateau avait été redirigé vers un port iranien.

Selon les données satellitaires du service de suivi des navires Refinitiv Eikon, le pétrolier a brusquement mis le cap sur l’Iran environ 40 minutes après que le Stena Impero, arraisonné par les Gardiens de la Révolution, a effectué la même manœuvre.

La chaîne de télévision CNN avait annoncé, se référant à un haut responsable américain, que les Gardiens de la Révolution avaient arraisonné deux pétroliers dans le détroit d'Ormuz, le britannique Stena Impero et le libérien MV Mesdar.

Arraisonné ou libéré?

Toutefois l'agence Tasnim, qui se réfère à des sources militaires, affirme que le pétrolier libérien n'a pas été arraisonné par les autorités iraniennes.

«Malgré les informations précédentes, le navire n'a pas été saisi [...] et a été autorisé à poursuivre sa route après avoir été averti des problèmes de sécurité par les forces iraniennes», a indiqué l'agence.

​Selon l'agence de presse Fars, le corps des Gardiens de la révolution islamique a émis des avertissements à l'encontre du pétrolier MV Mesdar, l'appelant à s'en tenir aux pratiques de navigation sûres et à respecter les normes écologiques.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Tags:
MV Mesdar (pétrolier), Donald Trump, Jeremy Hunt, Iran, arraisonnement, Détroit d'Ormuz, pétrolier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook