Ecoutez Radio Sputnik
    Venezuela

    Le Venezuela énonce la condition à laquelle le dialogue avec l’opposition peut reprendre

    © Sputnik . Esther Yáñez Illescas
    International
    URL courte
    1151
    S'abonner

    Le gouvernement vénézuélien compte reprendre le dialogue avec l’opposition mais à la condition de changer le mécanisme de ce processus, en un autre qui «garantisse la paix, la cohabitation, la coexistence entre nous tous», d’après le chef de la diplomatie vénézuélienne.

    Le mécanisme de dialogue de Nicolas Maduro avec l’opposition, initié en Norvège et transféré ensuite dans les Caraïbes, doit être révisé et modifié, car le modèle qui a été mis en place «a eu pour résultat l'embargo», selon les dires du chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza, qui a lancé ces propos devant les journalistes le 15 août.

    «Ce mécanisme que nous avions il y a encore une semaine a eu pour résultat l'embargo, les attaques, l'appel à la conspiration, au coup d'État», a-t-il dit aux journalistes.

    Avant de poursuivre:

    «Nous devons avoir un mécanisme qui garantisse la paix, la cohabitation, la coexistence entre nous tous».

    En outre, il a tenu à préciser que le fait que le chef de l’État avait mis le dialogue en pause ne signifiait pas que le pays était sorti du processus.

    Nouveau décret de Trump

    Lundi 5 août, sous prétexte de «la poursuite de l'usurpation du pouvoir par le régime illégitime de Nicolas Maduro», Donald Trump a signé un décret ordonnant le gel total des biens du gouvernement vénézuélien aux États-Unis. Le décret interdit également toute transaction avec les autorités du pays.

    Pourparlers de Maduro avec l’opposition

    Une première rencontre entre les représentants du gouvernement vénézuélien et de l'opposition a eu lieu mi-mai à Oslo en vue de trouver une issue à la crise politique qui frappe le Venezuela depuis que l'opposant Juan Guaido s'est autoproclamé Président en exercice du pays. Les discussions entre les deux camps se sont poursuivies à La Barbade le 8 juillet.

    Ensuite, après de nouvelles sanctions américaines contre le Venezuela, Nicolas Maduro a décidé de suspendre le dialogue avec l’opposition dirigée par Juan Guaido et de ne pas envoyer de délégation pour les pourparlers qui devaient avoir lieu les 8 et 9 août également à la Barbade

    Tags:
    politique, diplomatie, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik