Ecoutez Radio Sputnik
    Les incendies sur les îles Canaries

    De violents incendies sur l'île Grande Canarie provoquent une évacuation de masse - images

    © AP Photo / Guardia Civil Via AP
    International
    URL courte
    0 111
    S'abonner

    Environ 5.000 personnes ont été évacuées d'une zone touristique de l'île espagnole Grande Canarie en raison d'un incendie de forêt qui a ravagé quelque 3.400 hectares depuis samedi, ont annoncé les autorités.

    L'incendie est «extrêmement virulent» et n'est pour l'instant «ni circonscrit, ni stabilisé ni sous contrôle», a averti dimanche soir dans un communiqué le président de la région des Canaries, Angel Victor Torres.

    D'après l'AFP, le sinistre n'a pas fait de victimes pour le moment mais a obligé les autorités à évacuer quelque 5.000 personnes y compris dans des zones touristiques comme Cruz de Tejeda, un site montagneux célèbre pour ses vues spectaculaires, dans le centre de Grande Canarie.

    Plus de 600 pompiers et quatorze aéronefs étaient engagés dimanche dans la lutte contre cet incendie qui a entraîné la fermeture de 20 routes de cette île de l'archipel des Canaries.

    Les conditions climatiques sont difficiles, avec des vents forts et des températures élevées.

    «Les prochaines heures seront très importantes parce que les prévisions météorologiques pour la nuit ne sont pas bonnes», a ajouté M. Torres.

    La vague de chaleur doit en effet se poursuivre lundi, et les autorités préviennent qu'il faudra peut-être plusieurs jours avant que l'incendie ne puisse être contrôlé.

    Les flammes ont commencé à affecter le parc naturel de Tamadaha, une importante réserve d'arbres particuliers aux Canaries.

    L'incendie survient quelques jours après que les pompiers ont réussi à contenir un feu dans la même zone de l'archipel des Canaries, qui avait entraîné l'évacuation de plusieurs centaines de personnes.

    Tags:
    incendie de forêt, évacuation, incendie, îles Canaries
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik