International
URL courte
8217
S'abonner

Des vidéos prises par des drones montrent l’ampleur des dégâts aux Bahamas après le passage de l’ouragan Dorian: des débris étendus sur des kilomètres, dont la plupart flottent suite aux inondations qui recouvrent une importante partie de l’archipel, et sept morts, selon le bilan provisoire du 4 septembre.

L’ouragan Dorian, qui déferle depuis le 24 août 2019 au large de l’archipel des Bahamas et se dirige lentement vers la côte des États-Unis, a déjà fait sept morts, selon un bilan provisoire. Les autorités bahamiennes craignent que celui-ci s’alourdisse.

De nombreuses vidéos montrent les dégâts causés par le passage de l’ouragan, des dommages «sans précédent» comme les a qualifiés le Premier ministre bahamien, Hubert Minnis.

L’île Great Abaco dévastée

L’aéroport international avant, pendant et après

Voici à quoi ressemblait l’aéroport international de Grand Bahama avant le passage de l’ouragan, pendant, et à quoi il ressemble après.

Avant/après depuis un satellite

Rétrogradé, mais potentiellement dangereux

Classé dans la catégorie maximale 5 dimanche 1er septembre quand il a frappé les Bahamas, l’ouragan a depuis faibli. Bien qu’il ait été rétrogradé tôt mercredi 4 septembre en catégorie 2, avec des vents pouvant atteindre 175 km/h, rapporte le Centre national des ouragans (NHC) américain basé à Miami, il reste dangereux.

L’ouragan Dorian a fait tomber jusqu'à 76 cm de pluie sur les Bahamas. À 03h00 GMT le 4 septembre, il se déplaçait vers le nord/nord-ouest à la vitesse de 130 km/h, selon le NHC, cité par l’AFP.

«Tragédie historique»

Le Premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, a évoqué lundi 2 septembre une «tragédie historique» pour cet archipel de 700 îles au relief très plat, facilement submergé par les vagues de trois à six mètres de haut charriées par l'ouragan. Les autorités ont annoncé le début des opérations de secours «là où les conditions le permettent».

À Washington, Donald Trump a réuni les responsables des services d'urgence, évoquant un ouragan qui «semble monstrueux». «Nous nous attendons à ce qu'une bonne partie de la côte soit impactée et une partie le sera très, très durement», a-t-il déclaré.

Le gouverneur de Caroline du Sud, Henry McMaster, a déclaré dimanche l'état d'urgence. «La force et le caractère imprévisible de la tempête nous obligent à nous préparer à tous les scénarios», a-t-il expliqué.

Lire aussi:

L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Tags:
Atlantique Nord, destruction, Bahamas, ouragan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik