International
URL courte
211833
S'abonner

Un gobelet de café renversé dans le cockpit d’un Airbus A320 qui reliait l’Allemagne au Mexique a failli avoir des conséquences dramatiques. Alors que des boutons sur le panneau commençaient à fondre, l’avion a dû faire demi-tour à mi-chemin, au-dessus de l’Atlantique, et atterrir d’urgence en Irlande.

Le pilote d’un Airbus A320 a renversé accidentellement du café sur le panneau dans le cockpit, le gobelet ayant été installé sur une tablette dépliable et non pas dans un porte-gobelet, selon l'Air Accidents Investigation Branch. Face à de possibles conséquences dramatiques, l’avion, qui effectuait la liaison entre Francfort-sur-le-Main en Allemagne et la ville mexicaine de Cancun, a été contraint d’atterrir d’urgence à mi-chemin.

En effet, une vingtaine de minutes plus tard, l’appareil est devenu si chaud que les boutons sur le panneau ont commencé à fondre. À cet instant, l’avion était presque à mi-chemin au-dessus de l’Atlantique. Le pilote, qui compte plus de 13.000 heures d’expérience, a alors décidé que l’aéronef devait faire demi-tour et l’a dirigé dans la ville irlandaise de Shannon.

L’incident s’est déroulé en février 2019 mais il n’a été rendu public que récemment.

L’atterrissage en Irlande s’est déroulé sans autre incident et, bien que les pilotes aient dû utiliser des masques à oxygène, il n’y a eu aucun autre dommage, ni de blessé. L'Air Accidents Investigation Branch précise que les pilotes n’aiment pas les porte-gobelets dans le cockpit parce qu’il est difficile de les utiliser avec des tasses de petite taille.

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Tags:
Mexique, Allemagne, café, Atlantique, Airbus A320
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook