Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan

    Le règlement en devises nationales entre la Russie et la Turquie bientôt mis en œuvre, selon Poutine

    © Sputnik . Alexey Nikolskiy
    International
    URL courte
    4523
    S'abonner

    Un accord intergouvernemental entre la Russie et la Turquie portant sur des échanges commerciaux en devises nationales sera bientôt prêt. Il a été l’un des sujets phares abordés par les deux Présidents lors d’une rencontre bilatérale avant le sommet tripartite sur la Syrie à Ankara.

    La Russie et la Turquie avancent vers la fin du travail sur un accord mutuel concernant le règlement des échanges commerciaux en devises nationales, a déclaré Vladimir Poutine lors une rencontre avec son homologue turc à Ankara avant le sommet tripartie sur le règlement de la situation en Syrie entre l’Iran, la Russie et la Turquie.

    «Le 3 septembre, nous avons transmis à nos amis turcs un projet d’un accord intergouvernemental sur les règlements en devises nationales. Nous voudrions une réponse le plus rapidement possible. D’autant que c'est le résultat de la collaboration, et que le travail est presque terminé», a détaillé le Président russe lors des négociations russo-turques.

    Qui plus est, les dirigeants ont abordé plusieurs sujets phares des relations entre les deux pays et ont notamment parlé de la zone de désescalade d'Idlib et des environs de l'Euphrate.

    «La situation [aux environs de l'Euphrate, ndlr] reste très grave. Nous comprenons à quel point cela est important pour la préservation de l'intégrité territoriale de la Syrie et de tous ses voisins, en tenant compte des droits légitimes des États adjacents, y compris la Turquie, afin d’assurer leur sécurité», a déclaré Poutine.

    À son tour, Recep Tayyip Erdogan a tenu à souligner que d’après lui, le format d’Astana est la seule plateforme pour régler la situation en Syrie.

    Roubles et dollars
    © Sputnik . Alexander Demianchuk

    «Le format d’Astana élabore des méthodes très pratiques pour régler le conflit en Syrie. Nous sommes la seule plateforme pour la réalisation de ces tâches», a dit le Président turc.

    En outre, Vladimir Poutine a demandé à ses partenaires turcs de prêter attention à la situation autour des restrictions concernant les produits issus de l’industrie sidérurgique et chimique russe, car cela a eu un impact sur le commerce entre les deux pays.

    Un sommet tripartite sur la Syrie, auquel participent Vladimir Poutine, Hassan Rohani et Recep Tayyip Erdogan, se tient à Ankara ce lundi 16 septembre. La situation dans la zone d'Idlib et à la frontière turco-syrienne, ainsi que les enjeux sécuritaires et migratoires figurent à l'ordre du jour de leur rencontre.

    Tags:
    devises, politique, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik