Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    Poutine propose à Riyad des S-400 et cite le Coran

    © Sputnik . Alexey Malgavko
    International
    URL courte
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    4612823
    S'abonner

    Répondant ce 16 septembre à une question portant sur l’aide à apporter à l’Arabie saoudite dans le contexte d’attaques de drones sur ses sites pétroliers, le Président russe a proposé au royaume d’acheter à la Russie des systèmes S-300 ou S-400 pour protéger ses infrastructures.

    Répondant ce 16 septembre à une question portant sur l’aide à apporter à l’Arabie saoudite dans le contexte d’attaques de drones sur ses sites pétroliers, le Président russe a proposé au royaume d’acheter à la Russie des systèmes S-300 ou S-400 pour protéger ses infrastructures.

    «En ce qui concerne l’aide à l’Arabie saoudite, il convient de rappeler que le Coran sacré évoque l’inadmissibilité de toute sorte de violence autre que pour protéger les siens. Donc pour [qu’ils puissent, ndlr] défendre les leurs et leur pays, nous sommes prêts à octroyer l’aide appropriée à l’Arabie saoudite. Il suffit aux autorités politiques saoudiennes de l’adopter. Il suffit que les autorités politiques saoudiennes adoptent une décision étatique sage comme celle prise par le passé par les dirigeants iraniens qui avaient acquis à l’époque des S-300 ou comme le Président [turc Recep Tayyip, ndlr] Erdogan qui a acheté à la Russie les systèmes ultramodernes S-400. Ils protégeront solidement toute infrastructure saoudienne», a répondu le Président.

    À la demande du Président iranien, Hassan Rohani, de préciser lequel des deux systèmes il valait mieux acheter, M.Poutine a répondu : «Qu’ils choisissent».

    Attaques de drones

    Samedi 14 septembre, des drones ont pris pour cibles deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco sur les gisements d'Abqaïq et Khurais, à plus d’un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen. Les Houthis yéménites ont revendiqué l'attaque.

    L'interruption partielle a eu un impact évalué à 5,7 millions de barils par jour, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole, selon les autorités.

    Les États-Unis ont imputé les attaques à l'Iran. La République islamique a rejeté ces accusations, dénonçant des accusations «insensées».

    Dossier:
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    Tags:
    achat, S-400, S-300, Arabie Saoudite, Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik