Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    Aucune opération militaire conjointe Russie-Turquie-Iran n’est prévue à Idlib, selon le Kremlin

    © Sputnik . Vitali Veloussov
    International
    URL courte
    1181
    S'abonner

    Il n’y a aucune opération militaire conjointe en Syrie dans les plans ou dans les discussions des dirigeants du sommet tripartite à Ankara, selon le porte-parole du Kremlin, qui a expliqué que Poutine avait insisté pour entreprendre de nouvelles actions «pour augmenter l’efficacité» quant au règlement de la situation en Syrie.

    Intervenant devant les journalistes après la tenue du sommet tripartite à Ankara, le porte-parole de Vladimir Poutine a apporté une clarification: les démarches supplémentaires évoquées par le Président russe dans le contexte de la lutte antiterroriste dans la zone d’Idlib ne prévoient aucune opération militaire conjointe de la part d’Ankara, Moscou et Téhéran.

    «Le point est qu’une grande partie d'Idlib, comme on l'a déjà dit, se trouve sous le contrôle de groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu. Le cessez-le-feu ne s'applique pas aux organisations terroristes», a dit Dmitri Peskov.

    Interrogé ensuite sur quel type d’actions supplémentaires il faudrait mettre en œuvre, il a martelé qu’il s’agissait de celles ayant pour objectif d’«augmenter l’efficacité».

    Un sommet tripartite sur la Syrie, auquel participent Vladimir Poutine, Hassan Rohani et Recep Tayyip Erdogan, se tient à Ankara ce lundi 16 septembre. La situation dans la zone d'Idlib et à la frontière turco-syrienne, ainsi que les enjeux sécuritaires et migratoires figurent à l'ordre du jour de leur rencontre.

    Lire aussi:

    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    La France va expérimenter dès 2020 une «monnaie centrale digitale»
    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Tags:
    sommet, Syrie, Kremlin, politique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik