Ecoutez Radio Sputnik
    Des débris de missiles utilisés lors des attaques de drones présentés par Riyad

    Des débris de missiles utilisés lors des attaques de drones présentés par Riyad – photo

    © AP Photo / Amr Nabil
    International
    URL courte
    5115118
    S'abonner

    Des débris de missiles utilisés dans l’une des attaques contre des gisements de pétrole saoudiens ont été montrés en direct sur les chaînes de télévision arabes par le porte-parole du ministère de la Défense qui indique que les attaques, d’après lui, relèvent d’une agression iranienne.

    Le porte-parole du ministère saoudien de la Défense a présenté à la télévision des débris de quatre missiles qui ont été utilisés dans l’attaque contre le gisement de pétrole de Khurais, situé dans l’est du pays.

    Selon le porte-parole du ministère Turki Al-Maliki, ces débris sont ceux des missiles utilisés lors d’une attaque qui a été, d’après lui, menée par l’Iran, car les premiers éléments d’investigations ont révélé que les attaques avaient été lancées du nord.

    «Quatre missiles ont attaqué le gisement de Khurais, volant du nord au sud», a affirmé Turki Al-Maliki.

    Le porte-parole informe qu’au total 25 drones et missiles ont été utilisés dans les attaques contre les installations pétrolières en Arabie saoudite qui ont été lancés depuis l’Iran et non du Yémen.

    «L’investigation est en cours et tout indique que les armes utilisées dans les deux attaques venaient d’Iran», a souligné Turki Al-Maliki, cité par le journal Saudi Gazette.

    Les États-Unis ont imputé la responsabilité des attaques à l'Iran, grand rival de l'Arabie saoudite, ce que Téhéran a démenti. Les Houthis yéménites ont revendiqué la responsabilité de ces raids, affirmant que 10 drones avaient été utilisés. Qui plus est, les Houthis ont déclaré avoir utilisé un nouveau type de drones à quatre ogives lancés depuis trois positions différentes, en direct sur la chaîne Al Masirah. Le représentant des Houthis a tenu à souligner que parallèlement aux drones ont été lancés des objets volants afin de détourner l’attention.

    Pour sa part, le ministre iranien de la Défense a rejeté toute responsabilité de son pays dans les attaques, répondant aux autorités américaines qui en avaient accusé Téhéran.

    Attaques de drones

    Samedi 14 septembre, des drones ont pris pour cibles deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco sur les gisements d'Abqaïq et Khurais, à plus d’un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen. Les Houthis yéménites ont revendiqué l'attaque.

    Tags:
    Iran, missiles, Arabie Saoudite, pétrole
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik