Ecoutez Radio Sputnik
    Iran

    «Terrorisme économique»: Téhéran réagit au prochain élargissement des sanctions des USA le visant

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    4313
    S'abonner

    La décision de Donald Trump d’élargir les sanctions contre l’Iran a été qualifiée de «terrorisme économique» «illégal et inhumain» ciblant principalement les citoyens de la République islamique par le chef de la diplomatie iranienne.

    Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a qualifié la décision de Donald Trump d’élargir les sanctions contre l’Iran de «terrorisme économique» visant les habitants du pays.

    «Mettant en œuvre une escalade de la guerre économique des États-Unis contre les Iraniens, le Président Donald Trump a ordonné au secrétaire du Trésor d’"élargir largement les sanctions contre l’Iran". Cela est une reconnaissance du fait que les États-Unis visent délibérément les citoyens. Le terrorisme économique est illégal et inhumain», a déclaré le chef de la diplomatie iranienne.

    Pour rappel, les États-Unis, tout comme l’Arabie saoudite, ont accusé l’Iran des récentes attaques aux drones sur des infrastructures pétrolières dans le royaume. Téhéran rejette toutes ces allégations.

    Un désastre pour royaume saoudien

    Réagissant aux accusations de l’Arabie saoudite visant l’Iran, le conseiller du Président iranien Hesamodin Ashna les a qualifiées de désastre pour le royaume.

    «La conférence de presse a prouvé que l’Arabie saoudite ne savait rien sur d’où venaient et d’où ont été lancés les missiles et les drones, et n’a pas pu expliquer pourquoi le système de défense du pays n’a pas réussi de les intercepter», a écrit Hesamodin Ashna sur Twitter.

    Débris de missiles

    Auparavant, le porte-parole du ministère saoudien de la Défense Turki Al-Maliki avait présenté des débris de quatre missiles qui ont été utilisés dans l’attaque contre le gisement de pétrole de Khurais, situé dans l’est du pays. Selon le porte-parole, ces débris sont ceux des missiles utilisés lors d’une attaque qui a été, d’après lui, menée par l’Iran, car les premiers éléments d’investigations ont révélé que les attaques avaient été lancées du nord.

    Tags:
    sanctions, terrorisme, Iran, politique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik