Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib, Syrie

    Une résolution sino-russe sur le cessez-le-feu à Idlib bloquée à l'Onu

    © AFP 2019 OMAR HAJ KADOUR
    International
    URL courte
    12676
    S'abonner

    Le Conseil de sécurité a rejeté le projet de résolution proposé par la Russie et la Chine sur le cessez-le-feu à Idlib. Neuf pays dont les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont voté contre.

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont utilisé leur droit de veto pour bloquer une résolution sino-russe, sur un cessez-le-feu à Idlib ce 19 septembre, au Conseil de sécurité de l’Onu.

    Neuf pays contre

    «Le projet n’a pas été approuvé», a déclaré Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie à l’Onu, en tant que président du Conseil de sécurité en septembre 2019.

    Neuf pays ont voté contre cette résolution, à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Belgique, le Koweït, le Pérou, la Pologne et la République dominicaine, tandis que quatre, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, la Guinée équatoriale et l’Indonésie, se sont abstenus.

    Selon le projet de résolution, le cessez-le-feu devait entrer en vigueur à Idlib le 20 septembre à partir de minuit. Cependant, cette résolution ne concernait pas «la suspension des opérations militaires contre des personnes, groupes, entreprises et organisations liées aux groupes terroristes, conformément à la définition établie par le Conseil de sécurité».

    Un autre projet de résolution bloqué

    Le même jour, un autre projet de résolution proposé par la Belgique, l’Allemagne et le Koweït a été rejeté par le Conseil de sécurité. La Russie et la Chine y ont opposé leur veto. D'après ce projet, le cessez-le-feu était prévu le 21 septembre à midi, heure de Damas. Le document appelait à respecter le droit humanitaire international et à mettre à disposition un accès humanitaire. Selon l’ambassadeur syrien à l’Onu Bachar al-Jaafari, «trois membres permanents du Conseil de sécurité essayent de présenter cette résolution comme humanitaire et non pas politique».

    Le texte de la résolution sino-russe contenait un appel à maintenir le cessez-le-feu établi dans la zone de désescalade d’Idlib le 31 août.

    Les États-Unis ont pour leur part bombardé le 31 août la zone de désescalade d’Idlib, en Syrie, sans en prévenir ni la Russie ni la Turquie. L’attaque a fait 50 morts. Les Américains ont indiqué avoir visé des chefs d'Al-Qaïda* en Syrie.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    Vassili Nebenzia, Conseil de sécurité de l'Onu, Chine, Russie, Syrie, cessez-le-feu, résolution, Idlib
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik