International
URL courte
14532
S'abonner

Un enfant a été pris en otage par un migrant en Allemagne. La police a envoyé une unité spéciale pour maîtriser l'agresseur après avoir essayé pendant quelques heures de négocier, annoncent les médias citant la police.

Un migrant ghanéen a pris un bébé en otage vers 14h30 heure locale dans le Bureau des étrangers de la ville allemande de Wismar, a annoncé la police.

«Depuis cet après-midi, un Ghanéen est au bureau de l'immigration local. Il n'est pas armé, mais porte un enfant en bas âge devant lui et l'utilise comme moyen de pression pour rester en Allemagne», a notamment indiqué la police dans un communiqué.

​Selon la police, un médecin a examiné l'enfant qui se porte bien.

D'après le portail d'actualité Focus, l'homme retiendrait en otage son propre enfant et réclamerait de passer un test de paternité dont les résultats pourraient démontrer qu'il a le droit de rester dans le pays.

«Nous sommes dans une situation dangereuse. Tous les employés, sauf un, ont quitté le bâtiment», a indiqué Kerstin Weiss, chef de l'arrondissement du Mecklembourg-du-Nord-Ouest, citée par le Ostsee-Zeitung.

Les forces de l'ordre ont bouclé le quartier et ont essayé pendant quelques heures de mener des négociations avec le preneur d'otage.

Une unité d'intervention spéciale de la police (SEK) a finalement neutralisé l'agresseur. Pour l'instant, il n'y a pas d'information sur son état de santé.

Lire aussi:

Le nombre journalier de nouveaux cas de Covid-19 en France avoisine les 3.000, 241 foyers au total
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Tags:
Ghana, Wismar, enfants, bébé, réfugiés, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook