Ecoutez Radio Sputnik
    Airbus

    «Prêts à réagir»: la France lance un avertissement aux USA à propos d’Airbus

    © AFP 2019 ERIC PIERMONT
    International
    URL courte
    309314
    S'abonner

    L’Europe est prête à imposer des droits de douane l’année prochaine sur les produits américains à titre de représailles, a déclaré le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, à propos du différend de longue date concernant les subventions accordées aux constructeurs d’avions Airbus et Boeing.

    «Les guerres commerciales ne sont bonnes pour personne», a lancé Bruno Le Maire lors d’une réunion avec son homologue allemand à Paris. Les ministres des Finances ont ainsi mis en garde les États-Unis dans le contentieux opposant Airbus à Boeing devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

    Selon M.Le Maire, l'Europe se prépare à d'éventuelles sanctions américaines concernant le différend sur la subvention des avions.

    «Si les États-Unis devaient nous imposer des sanctions, [ils] doivent savoir que nous serions prêts à réagir, là encore dans le cadre de l'OMC et des possibilités qu'elle nous donnera d’ici quelques mois», a-t-il déclaré, notant toutefois qu’ils «continuaient à tendre la main aux alliés américains.» 

    Différend de longue date

    Le Français et l’Allemand ont appelé par ailleurs à un accord à l'amiable sur le litige entre Boeing et Airbus, chacun des constructeurs accusant l'autre de bénéficier de subventions publiques et permettant ainsi aux compagnies de bénéficier de l’aide de l’État. Les États-Unis avaient déjà menacé de relever leurs droits de douane en représailles aux subventions accordées à Airbus.

    Donald Trump a menacé de mettre en place des droits de douane d'une valeur de 11 milliards de dollars à l'importation sur les marchandises après que l’OMC a constaté que les subventions de l'UE à Airbus avaient des «effets néfastes» sur les États-Unis.

    Décision de l’OMC

    L’OMC a établi en mai que l’Europe avait illégalement subventionné Airbus, portant ainsi un coup bas à son concurrent américain Boeing. L'Union européenne a porté un cas similaire devant l'OMC, accusant le gouvernement des États-Unis de subventionner illégalement Boeing.

    «Cela ne nous paraît pas de bonne politique d'avoir les États-Unis qui imposent des sanctions à l'Europe sur la base de la décision de l'OMC et puis l'Europe qui réagit quelques mois plus tard. Les guerres commerciales ne sont bonnes pour personne», a déclaré Bruno Le Maire, évoquant «0,5 point de croissance mondiale en moins en 2020» à cause du conflit sino-américain.

    Tags:
    représailles, droits de douane, Boeing, Bruno Le Maire, Airbus Group
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik