Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    La Russie respectera le moratoire sur les essais nucléaires à une condition, selon Sergueï Lavrov

    © Sputnik . Vitali Veloussov
    International
    URL courte
    3481
    S'abonner

    Selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, la Russie respectera le moratoire sur les essais nucléaires à condition que les autres pays le fassent aussi.

    La Russie respectera le moratoire sur les essais nucléaires si les autres pays possédant l’arme nucléaire le font aussi, a souligné le ministre russe des Affaires étrangères lors de la 11e conférence consacrée au Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) qui se déroulait à New York.

    «Depuis 1991, la Russie respecte le moratoire sur les essais nucléaires. Pendant cette période, nous n'avons pas fait d’explosion nucléaire. Nous avons l’intention de continuer à respecter ce moratoire, en supposant que les autres puissances nucléaires suivent la même ligne», a déclaré Sergueï Lavrov lors de son discours.

    Ensuite, il a également souligné que le «moratoire volontaire sur les essais, malgré toute l'importance de cette démarche, ne saura compenser le manque de solution au principal problème d'entrée en vigueur du Traité [d'interdiction complète des essais nucléaires, ndlr]».

    Traité d'interdiction complète des essais nucléaires

    Le TICEN est un traité international interdisant tout essai nucléaire ou tout autre type d'explosion nucléaire, que ce soit à des fins pacifiques ou militaires. Afin qu’il entre en vigueur, les 44 États repris dans l'annexe 2 du Traité doivent ratifier le texte.

    Lire aussi:

    Des affrontements entre pompiers et CRS filmés le 5 décembre à Lille - vidéo
    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Tags:
    politique, nucléaire, Sergueï Lavrov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik