International
URL courte
12443
S'abonner

D’après Poutine, dès que les États-Unis ont entamé un dialogue direct avec la Corée du Nord, «abandonnant la rhétorique parfois très brutale», l’espoir d’un règlement pacifique de la question est né. D’après lui, il faut reconnaître en cela un mérite à Trump qui est doté de «l'audace et la capacité à prendre des mesures insolites».

Donald Trump a réussi à franchir une ligne de démarcation pour régler la situation en Corée du Nord, il faut le reconnaître, selon Vladimir Poutine qui a fait une telle déclaration lors de la 16e session du club de discussion international Valdaï à Sotchi.

«Dans ce cas, il faut reconnaître, bien sûr, l'audace et la capacité à prendre des mesures insolites du Président Trump, car pendant des décennies, les Présidents américains ont ignoré la Corée du Nord et l’ont considérée comme un État voyou. M.Trump a pu faire un pas historique: franchir la ligne de démarcation de l'incompréhension et de l’isolement, rencontrer Kim Jong-un et entamer un processus de négociations», a lancé Vladimir Poutine.

Le Président russe a en même temps tenu à souligner qu'il y avait encore beaucoup de problèmes sur la voie du règlement de la question coréenne, mais il y a déjà un mouvement dans la bonne direction.

«Dès que les États-Unis ont décidé de parler directement avec la Corée du Nord, sans formalités et conditions préalables, abandonnant la rhétorique habituelle, parfois très brutale, jusqu’à une rhétorique insultante, il est apparu l’espoir d’un règlement pacifique», a-t-il conclu.

Le club de discussion international Valdaï s’est réuni entre le 30 septembre et le 3 octobre à Sotchi.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Evian contraint de s’excuser après un tweet demandant à ses abonnés s’ils avaient bu de l’eau
La ville de Caudry pourra désormais priver des familles de «délinquants» d'aides sociales municipales
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
Tags:
Donald Trump, Corée du Nord, politique, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook