Ecoutez Radio Sputnik
    Lieu du crash du vol MH17

    Le Parlement néerlandais appelle à enquêter sur le rôle de l'Ukraine dans le crash du MH17

    © REUTERS / Maxim Zmeyev
    International
    URL courte
    14292
    S'abonner

    Des membres de la Chambre des représentants du Parlement néerlandais ont soutenu l’initiative d’une enquête sur le rôle de l’Ukraine dans le crash du MH17, notamment afin de déterminer pourquoi l'espace aérien au-dessus du Donbass n'était pas fermé.

    Le Parlement des Pays-Bas a approuvé la demande qui a été adressée au gouvernement de définir le rôle de l’Ukraine dans le crash du vol MH17 de Malaysia Airlines en juillet 2014 dans le Donbass, rapporte RTL Nieuws.

    Selon le média, la Chambre des représentants du Parlement néerlandais a discuté de cette question mardi 1er octobre. Ce sont les membres du Parti démocrate-chrétien (CDA) et du Parti socialiste (SP) qui ont décidé de soutenir l’ouverture de cette enquête avec le soutien d’autres forces politiques.

    Jusqu’à présent, le gouvernement néerlandais n’a pris aucune mesure contre l’Ukraine, mais la Chambre des représentants souhaite faire le premier pas.

    Le site d’information indique que le député du CDA Chris van Dam a déclaré que «le temps presse […], les souvenirs disparaissent, les données sont perdues», notant l’importance d’une enquête approfondie «sur la fermeture de l’espace aérien au-dessus de l’est de l’Ukraine» qui «dépasse le simple cadre de la responsabilité de l’État».

    Suite au vote au Parlement, Chris van Dam a fait une publication sur son compte Twitter: «La motion sur l'enquête faisant suite au fait que l'espace aérien au-dessus de l'Ukraine n'ait pas été bloqué est approuvée à l'unanimité.»

    «Le rôle de l’Ukraine n’est pas clair, même si ce pays était censé fermer l’espace aérien», a déclaré le député Mykhil van Nispen. Selon lui, il est nécessaire de mener une enquête supplémentaire afin de parvenir à la vérité et à la justice dans cette affaire.

    À son tour, le chef de la commission des Affaires étrangères du Parlement ukrainien, Bohdan Yaremenko, a indiqué sur Facebook: «Nous devons aider. L’Ukraine doit coopérer calmement, comme elle l’a fait depuis le début.»

    Crash du vol MH17

    Le Boeing malaisien, avec 298 personnes à son bord, en provenance d'Amsterdam et à destination de Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet 2014 dans les environs de Donetsk. Tous les passagers sont décédés. Kiev en a accusé les insurgés, mais ces derniers ont déclaré ne pas disposer de moyens permettant d'abattre un avion à une telle altitude. Le JIT (Joint investigation team), qui mène l'enquête sur les circonstances du crash sous la direction du parquet néerlandais et sans la participation de la Russie, a présenté plus tard des conclusions intermédiaires.

    L'enquête affirme que le Boeing aurait été abattu par un système antiaérien Bouk appartenant à la 53e brigade antiaérienne russe de Koursk. Comme l'a déclaré le procureur général adjoint russe Nikolaï Vinnitchenko, les autorités russes ont remis aux Pays-Bas non seulement les données radars, mais également la documentation attestant que le missile Bouk qui avait touché le Boeing appartenait à l'Ukraine, mais cette information a été ignorée par les enquêteurs.

    Tags:
    vote, parlement, Russie, Ukraine, enquête, Crash du Boeing 777 de Malaysia Airlines, Pays-Bas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik