Ecoutez Radio Sputnik
    Un attentat à voiture piégée à Qamichli

    Explosion d’une voiture piégée à Qamichli, ville syrienne à majorité kurde

    © REUTERS / RODI SAID
    International
    URL courte
    3416
    S'abonner

    Une voiture piégée a explosé vendredi 11 octobre devant un restaurant dans la ville kurde de Qamishli, dans le nord-est de la Syrie, rapportent des médias.

    Selon le dernier bilan, au moins trois personnes ont été tuées et neuf autres blessées dans l'explosion d’une voiture piégée devant un restaurant de la ville syrienne de Qamichli, peuplée majoritairement par des Kurdes.

    Précédemment une source médicale de Sputnik a fait état d’un mort et de cinq blessés.

    Se référant au média de propagande de Daech*, la presse a annoncé que l’organisation terroriste avait revendiqué cet attentat.

    Sans préciser le nombre de victimes, Ilias El-Mor, secrétaire générale de l’Union des chrétiens d’Orient, a indiqué à Sputnik que les lieux de l’attentat ont été bouclés par la police. D’après lui, la ville est pilonnée depuis jeudi par l’armée turque. Les tirs visent les quartiers dont la population est chrétienne.

    Selon l’agence syrienne Sana, la voiture piégée a explosé dans la rue Munir Habib, devant le restaurant Al-Omari.

    Lancement de Source de paix en Syrie

    Le 9 octobre, Ankara a lancé une offensive aérienne et terrestre contre les milices kurdes dans le nord-est de la Syrie, baptisée Source de paix. Comme l’a expliqué le Président turc, l’opération doit permettre de «créer une zone de sécurité qui permettra le retour des réfugiés syriens» que la Turquie a accueillis sur son territoire.

    Les FDS contrôlent une grande partie du territoire qui était dominé auparavant par Daech* et retiennent des milliers de djihadistes et des dizaines de milliers de leurs proches qui sont en détention. Plusieurs pays et organisations internationales ont condamné l’opération turque. Ainsi, l’UE a exigé l'arrêt des opérations.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    Qamishli, Kurdes, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik