International
URL courte
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)
338111
S'abonner

Les militaires américains en Syrie sont pris en étau entre les forces turques qui mènent une opération contre les Kurdes et l’armée syrienne, selon le chef du Pentagone Mark Esper.

En Syrie, les militaires américains sont pris en tenaille entre les forces turques attaquant les Kurdes et l’armée syrienne, a déclaré sur Fox News le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper.

«Les troupes américaines se sont retrouvées dans un piège entre l’armée syrienne qui se dirige vers le nord pour riposter à l’armée turque qui se dirige vers le sud», a-t-il signalé, ajoutant que «la situation empire d’heure en heure».

Il a indiqué que les États-Unis ne s’étaient pas «engagés» à combattre la Turquie «au nom» des Kurdes syriens et a reconnu que Washington n’avait pas suffisamment de forces dans la région pour arrêter l’offensive turque.

Dimanche 13 octobre, l’agence syrienne Sana a annoncé que des unités de l’armée syrienne se dirigeaient vers le nord du pays pour faire face à l’«agression turque». Les autorités kurdes ont de leur côté déclaré s’être mises d’accord avec Damas sur le déploiement de forces syriennes le long de la frontière turque pour repousser l’offensive.

Source de Paix: opération aérienne et terrestre

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé le 9 octobre 2019 avoir lancé l'opération Source de Paix dans le nord-est de la Syrie pour créer une zone tampon à la frontière sud de la Turquie et assurer le retour des réfugiés syriens.

Le même jour, l’aviation turque a porté des frappes contre Ras al-Aïn et d’autres villes frontalières syriennes. Ankara a ensuite annoncé le début de l’opération au sol. Le ministère turc de la Défense nationale a déclaré le 11 octobre avoir pris le contrôle de Ras al-Aïn. Selon l’agence Anadolu, l’armée turque s’est emparée le 13 octobre de la ville de Tall Abyad.

Plusieurs pays et organisations ont appelé la Turquie à cesser son opération, laquelle a fait dès le jour de son lancement des victimes dans les rangs de milices kurdes.

Dossier:
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
piège, Pentagone, Mark Esper, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook