International
URL courte
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)
362733
S'abonner

Un convoi de civils et de journalistes a été bombardé par la Turquie près de la frontière turque en Syrie dimanche soir. Une équipe de France 2, qui faisait partie du convoi, s’en est sortie saine et sauve car elle se trouvait à l’arrière.

Une dizaine de civils ont trouvé la mort dans une frappe aérienne des forces turques contre un convoi transportant entre autres des journalistes britanniques, français et locaux non loin de la ville syrienne de Ras al-Aïn. Trois journalistes étrangers figurent parmi les victimes mais il ne s’agit pas de ceux de France 2, dont une équipe était aussi présente dans le convoi.

«Nous étions dans le convoi de civils kurdes pris pour cible par les forces turques à Ras al-Aïn», a écrit la journaliste Stéphanie Perez.

Elle se trouvait sur place avec son équipe, le monteur Yann Kadouch et le journaliste reporter d'images Nicolas Auer. «Notre équipe va bien, mais des confrères sont morts», a-t-elle ajouté.

Le denier bilan du bombardement turc fait état de 14 morts et d’une vingtaine de blessés, indique France 2.

L’opération turque

La Turquie a annoncé lancer l’opération Source de paix dans le nord-est de la Syrie le 9 octobre. L’aviation turque a frappé le même jour la ville syrienne de Ras al-Aïn ainsi que plusieurs autres localités frontalières. Comme l’a indiqué Recep Tayyip Erdogan, l'offensive est censée lutter contre le Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit en Turquie, et Daech*. En outre, la Turquie a assumé vouloir sécuriser sa frontière sud, protéger l’intégrité territoriale du pays voisin et assurer le retour des réfugiés syriens, a annoncé Erdogan.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

Elle promène son chien et tombe sur une créature mi crocodile mi poisson - photos
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Elon Musk estime que le F-35 «n’aurait aucune chance» contre ce rival
Tags:
Syrie, bombardement, France 2, journalistes, journalisme, convoi, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook