Ecoutez Radio Sputnik
    La ville de Qamichli bombardée par l'armée turque

    Des dizaines de terroristes se seraient évadés des prisons du nord-est syrien

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    1205
    S'abonner

    Plusieurs terroristes de Daech* que les militaires américains n’avaient pas évacués des prisons gardées par les Kurdes se sont évadés sur fond d’opération militaire turque, selon le New York Times.

    Les États-Unis n’ont pas évacué environ 50 terroristes de Daech* des prisons gardées par les Kurdes avant le début de l’opération turque en Syrie, annonce le New York Times en précisant que les Kurdes ont refusé de coopérer avec les militaires américains.

    Selon le New York Times, certains criminels ont profité de la confusion déclenchée par l’offensive turque pour s’évader. D’après le média, des membres de familles de terroristes se sont également évadés des centres de détention.

    Il s’agit des prisons d’Aïn Issa, de Kobané, d’Hasséké et de Qamichli.

    Le média indique que les États-Unis ont commencé à envisager un plan d’évacuation des terroristes au mois de décembre. Cette décision a été prise afin de garantir que la justice leur soit rendue et pour éviter les évasions.

    Les aléas de l'offensive turque

    Dimanche 13 octobre les autorités kurdes, dans le nord-est de la Syrie, ont annoncé la fuite de près de 785 proches de djihadistes de Daech* d’un camp de déplacés sur fond d’opération militaire turque. Recep Tayyip Erdogan a qualifié ces rapports de désinformation.

    Le début de Source de Paix, l’opération turque dans le nord-est syrien, a été annoncé le 9 octobre. Plusieurs pays et organisations ont sommé la Turquie de cesser sans délai cette offensive qui a fait dès le jour de son lancement des victimes dans les rangs des milices kurdes.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    djihadisme, évasion, Daech, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik