International
URL courte
13611
S'abonner

Une parlementaire démocrate de Californie, Katie Hill, accusée d'avoir eu une relation sexuelle avec une personne de son staff en violation des règles de la Chambre des représentants, a annoncé dimanche qu'elle démissionnait.

«C'est le coeur brisé que j'annonce aujourd'hui ma démission du Congrès», a déclaré Katie Hill dans une lettre qu'elle a postée sur Twitter.

«C'est la chose la plus difficile que j'aie jamais eu à faire, mais je crois que c'est la meilleure chose pour mes électeurs, pour ma communauté et pour notre pays», a-t-elle écrit.

La commission d'éthique de la Chambre des représentants avait annoncé mercredi qu'elle enquêtait sur des informations parues dans les médias selon lesquelles Katie Hill, qui est en train de divorcer de son mari, «pourrait avoir eu une relation sexuelle avec une personne de son équipe parlementaire».

​Katie Hill a reconnu selon la presse une relation sexuelle avec une personne qui faisait partie de son équipe de campagne mais a déclaré que cette relation avait pris fin avant qu'elle ne prenne ses nouvelles fonctions au Congrès.

Dans un communiqué publié après l'annonce de Katie Hill, la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, a déclaré que la parlementaire avait «reconnu des erreurs de jugement qui rendent impossible la poursuite de son activité» au Congrès.

«Nous devons assurer un climat d'intégrité et de dignité au Congrès et dans tous les lieux de travail», a ajouté Mme Pelosi.

Lire aussi:

Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Les USA échouent à imposer leurs vues sur l’Iran au Conseil de sécurité de l’Onu
Tags:
États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook