International
URL courte
5112126
S'abonner

L’ambassadeur de France a dû expliquer à la diplomatie ukrainienne les propos d’Emmanuel Macron qui avait dit «préférer avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte-d’Ivoire légaux» que «des filières bulgares ou ukrainiennes clandestines».

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur de France pour éclaircir les propos d’Emmanuel Macron sur les «filières ukrainiennes clandestines», a annoncé vendredi 1er novembre le porte-parole de la mission diplomatique Ekaterina Zelenko.

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Valeurs actuelles et paru le 31 octobre, le Président de la République avait déclaré: «Je préfère avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte-d’Ivoire légaux, qui sont là et qui font ce travail, que des filières bulgares ou ukrainiennes clandestines.»

Selon la porte-parole de la diplomatie ukrainienne, l’ambassadeur de France a assuré que «les propos de Macron concernant les problèmes de l’immigration et l’emploi illégal avaient été tirés de leur contexte», Paris n’ayant pas de remarques à faire aux citoyens ukrainiens traversant la frontière française de façon légale.

«Les parties ont confirmé que Kiev et Paris faisaient preuve de compréhension mutuelle et de coopération dans la mise en œuvre des accords portant sur la circulation de leurs citoyens», a conclu la porte-parole.

Lire aussi:

Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Le Pr Raoult accusé de «faux témoignage» par l’AP-HP
Ni requin, ni dauphin: des pêcheurs gallois sont tombés sur cette énorme créature marine – vidéo
Tags:
immigration clandestine, immigration, Emmanuel Macron, ambassadeur, Ukraine, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook